RSDOUBLAGE
contactez-nous

Jean-Baptiste Maunier

• Genres :
Voix Enfant garçon, Voix Adolescent garçon, Voix Jeune adulte homme
• Langues parlées :
Anglais avec accent non déterminé, Anglais avec accent américain
• Accents :
Allemand, Canadien, Espagnol

Doublage

télévision, VOD & DVD
2022
Emergency (Rafael)
série
2020/....
Betty (Joe)
série
2021/....
série
2010/....
télévision, VOD & DVD
2022
L'Amour en laisse (Général)
série
2022
Pistol (Wally Nightingale)
série
2019/....
Umbrella Academy (Viktor Hargreeves)
série
2017/2021
Raven's Home (David)
télévision, VOD & DVD
2022
série
2022/....
Wedding Season (Hugo Delaney)
série
2020/....
Dave (Jae)
Dorset
animation
2022/....
Julius
animation
2021/....
Pierrot le Clown
animation
2022/....
Saxo
animation
2005
Clyde Blackburn
jeu vidéo
2016

Voix

Livre audio
La cité ensevelie (La lame enfouie)
Livre audio
Némésis (de Charlie Genet)
Série audio
Auris
Série audio
La cité ensevelie
Série audio
Némésis

Formation

Lee Strasberg Theatre and film institute - New York
2019 Eva K - Hugo Parthonnaud

Cinéma

2010 "Perfect Baby" réalisé par Jing Wang
2007 "L'auberge rouge" réalisé par Gérard Krawczyk
2006 "Hellphone" réalisé par James Huth
2005 "Le grand Meaulnes" réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe
2004 "Les choristes" réalisé par Christophe Barratier

Courts métrages

2019 "Eva K." réalisé par Hugo Parthonnaud
2019 "Le Fantôme" réalisé par John Rachid et Antoine Barillot
2016 "A/K" réalisé par Olivier Van Hoofstad, avec les Talents Cannes Adami
2015 "Noctambule" réalisé par Lisa Azuelos
2015 "26 amis en commun" réalisé par David Hammel
2013 "I'm a Sharpener" réalisé par Mahdi Lepart
2007 "La lettre" réalisé par François Hanss

Langues

Français
Anglais (courant)

Musique

2016 EP "Nuits blanches"
2010 Dogora - Etienne Perruchon
2005 In Caelestibus Regnis de Monteverdi : Selva Morale E Spirituale - Gabriel Garrido

Prix

2015 Nomination "Révélation masculine" aux Molières la chanson de l'éléphant
2014 Prix Beaumarchais révélation masculine

Télévision

2019 "Pitch" série réalisée par Xavier Maingon. Canal+
2017 "Scènes de ménages" série réalisée par Francis Duquet
2016 "Meurtres à Strasbourg" réalisé par Laurence Katrian
2013 "MES CHERS DISPARUS" réalisé par Stéphane Kappes
2012 "Zak" (saisons 1,2,3) série réalisée par Arthur Benzaquen et Denis Thybaud
2011 "Merlin" réalisé par Stéphane Kappes
2005 "Le cri" réalisé par Hervé Basle

Théâtre

2018 "Paprika" de Pierre Palmade - mise en scène de Jeoffrey Bourdenet. Théâtre de La Madeleine
2013 "La chanson de l'éléphant" de Nicolas Billon - mise en scène de Bruno Dupuis. Petit Montparnasse
2004 "Bastien et Bastienne" Opéra-comique de Mozart - mise en scène d'Harold David. Théâtre des Bouffes Parisiens

Interview

R.S : Bonjour Jean-Baptiste.

J.B.M : Bonjour Reynald, ravi de pouvoir échanger avec toi.

R.S : Comment es-tu venu à la comédie ?

J.B.M : Par hasard. Chanteur dans une chorale depuis l’âge de 10 ans, le réalisateur du film Les choristes a auditionné bon nombre de chorales en France, dont la mienne. Après m’avoir écouté chanter il m’a demandé si je souhaitais auditionner pour un des rôles du film. J’ai donc passé un casting pour la première fois avec lui et il s’est avéré payant ;)

R.S : Le succès du film Les choristes n’a pas été trop compliqué à gérer ?

J.B.M : J’ai été bien entouré de ma famille pendant tout ce temps, ce qui m’a permis de ne pas me perdre en route je crois. Tout était nouveau pour moi mais quand on est enfant on vit les choses pleinement sans se poser de questions. Il y a eu des hauts et des bas comme dans toute expérience de vie. Le passage d’enfant à adulte en tant qu’acteur a été particulier mais les rencontres que j’ai pu faire grâce à cette chance ont été merveilleuses.

R.S : Tu étais très jeune, mais savais-tu déjà que tu continuerais sur cette voie ?

J.B.M : Je n’en savais rien. Le plus dur dans ce métier c’est de durer mais la passion pour la comédie était là, est toujours là, sous n’importe quelle forme. Jouer au théâtre, sur un plateau, à la barre, c’est pour moi une nécessité. Je ne suis heureux que quand j’ai la chance de jouer, de partager, c’est l’essence même de ce métier.

R.S : Lorsqu’on reçoit un prix, est-ce que ça change quelque chose ?

J.B.M : Rien du tout. Je ne fais pas attention aux récompenses, je ne fais pas ça pour ça. En revanche, en tant qu’acteur nous doutons souvent, être reconnu par les gens du métier pour une performance, pour le travail fourni ça booste et nous conforte dans l’idée que cette voie est la bonne, sinon... ce n’est pas important.

R.S : La musique fait-elle toujours partie de ta vie ?

J.B.M : La musique fera toujours partie de ma vie. J’ai écrit des chansons, j’en ai interprété avec un album mais aujourd’hui elle est moins présente qu’avant. Je ne peux pas m’arrêter d’en écouter en revanche mais il m’arrive encore parfois de chanter... pour mon fils...

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

J.B.M : J’ai été initié au doublage quand j’avais 14 ans pour le film Piccolo Saxo & co sous la direction de Daniel Beretta. J’avais adoré cette expérience, mais je n’ai pas poussé dans cette voie-là les années qui ont suivi. La peur peut être, le fait que je ne sois peut être pas doué pour cela. Ce n’est que des années plus tard, lorsqu’on m’a contacté pour doubler un personnage de jeu vidéo que je suis retombé amoureux de cette facette de la comédie. Je me suis donc formé auprès de professionnels pendant plusieurs semaines. J’ai pu assister en studio grâce à des amis (quand on pouvait le faire), apprendre auprès d’eux et, quand je me suis senti prêt, j’ai commencé à démarcher. Je dois beaucoup à Dorothée Pousséo, Alan Aubert et beaucoup d’autres.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

J.B.M : La musique, le sport, le théâtre... j’ai commencé des travaux chez moi et je me passionne pour des tutos brico, restaurer de vieux meubles... de vrais trucs de daron haha.

R.S : Merci beaucoup Jean-Baptiste.

J.B.M : Merci Reynald pour ton écoute et à très bientôt.

Interview de septembre 2022
Top