RSDOUBLAGE
contactez-nous

Marine Duhamel

• Genres :
Voix Enfant garçon, Voix Enfant fille, Voix Adolescent fille, Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme
• Tonalité :
Aiguë, Medium
• Langues parlées :
Anglais avec accent non déterminé, Italien

Doublage

télévision, VOD & DVD
2021
Tous en scène à Noël (Petit garçon)
série
2021/....
Sermons de minuit (Femme hystérique)
télévision, VOD & DVD
2021
Amour, star et beauté (Trudy / Lexi)
télévision, VOD & DVD
2021
série
2022/....
This Is Going to Hurt (Erika Van Hegen)
série
2021/....
animation
2021/....
animation
2021/....
cinéma
2021
Land (Kayla)
cinéma
2021
Land (Drew)

Formation

Stage de doublage - Le Magasin (54h) Vincent Violette, Benjamin Gasquet, Mathieu Ronceray, Damien Boisseau, Jean Barney et Jonathan Dos Santos
Ateliers de perfectionnement aux Ateliers du Libre Artiste. Barbara Delsol, Charlyne Pestel, Nicolas Justamon, Audrey Sablé, Deborah Perret, Juliette Degenne, Laura Préjean, Nathalie Homs, Alan-Aubert Carlin, Marie Donnio
Stage d'inititation au doublage chanté - Edwige Chandelier
Stage Cinemasterclass - Rencontre de directeurs de castings et réalisateurs
2017 Licence Lettres Axe écriture scénaristique. Aix en Provence
2016 Licence Info-Com Culture, événementiel et festivals. Avignon
2015 DUT Carrières Sociales option Gestion Urbaine

Cinéma

2018 "Just a Gigolo" Isabelle

Comédies musicales

Tessiture mezzo-soprano / soprano
2021/2022 "Sherlock Holmes, l'aventure musicale" Emma Johns
2020/2021 "Disneyland Paris - La Reine des neiges, une invitation musicale" Elsa et Anna
2020/2021 "Robin des Bois, la légende... ou presque !" Princesse Marianne
2021 "Cendrillon ou la bonne fée infiltrée" Cendrillon
2021 "Le petit petit chaperon rouge Juliette" le petit petit chaperon rouge
2021 "Bonne nuit les petits" Pimprenelle
2020/2021 "Sara la petite Princesse" Sara
2021 "Encre 2 amours (classique)" Germaine de Staël
2020 "La Reine des neiges et ses amis" Elsa
2017/2019 "Le pays imaginaire" Wendy
2017/2019 "La lampe aux merveilles" Jasmine
2017/2019 "Mary Poppins" Mary Poppins

Courts métrages

2021 "La fuite" Chloé
2021 "Au clair de la lune" Clémentine (48HFP)
2021 "Hors de portée" Marlène (48HFP)
2020 "Lisa" Lisa
2020 "Narcissique" Sabrina
2018 "Amor Maman" Lolita
2018 "Je suis Louise" Louise. Nikon film

Danse

Modern Jazz et Contemporain (bon)

Langues

Français (maternelle)
Anglais (lu/parlé)

Scénariste

Slipday Productions
"1,2,3 soleil", "Au clair de la lune", "Cinq sur cinq", "Je suis un acte", "La fuite", "Cache-cache", "Hors de portée", "L'écho"

Sports

Musculation/Fitness et course à pied (Bon niveau)

Télévision

2021 "Plus belle la vie" Fleur. Série France 3
2020 "Une si longue nuit" Océane Verdier. Série TF1
2019 "Olivia" Standardiste. Série TF1
2018 "Camping paradis" Dragueuse. Série TF1
2017/2018 "Plus belle la vie" Louison. Série France 3
2017 "Joséphine Ange Gardienle : Mystère des pierres qui chantent" Camille. Série TF1
2015 "Section de Recherche : Dérives" Jeune fille kidnappée. Série TF1

Web-séries

2019 "Battle Bordel" Marine
2018 "Amour-eux" Sarah

Interview

R.S : Bonjour Marine.

M.D : Bonjour Reynald. Merci pour ton accueil.

R.S : Un DUT carrières sociales option gestion urbaine, puis une licence info-com culture, événementiel et festivals, et enfin une licence de lettres axe écriture scénaristique... On a le sentiment que tu t'es progressivement dirigée vers la comédie. Cela n'a pas été une évidence pour toi dès le départ ou bien as-tu simplement attendu un peu avant de prendre la décision d'en faire ton métier ?

M.D : Dit comme ça, j’ai l’impression d’avoir fait 15 ans d’études ahah ! J’ai toujours aimé l’école, me former, apprendre et étudier. J’avais des envies de carrière dans l’éducation, la publicité, la communication... Très tôt j’ai su que je voulais m’épanouir dans l’artistique, mais l’idée d’en "vivre" me paraissait impensable. Fichues idées préconçues. Mes études se sont en effet progressivement dirigées vers cet univers, pour finalement avouer le fait que je ne voulais pas vivre autrement. A mes 20 ans, j’ai assumé mon envie de consacrer l’entièreté de mon temps à jouer et à chanter.

R.S : Comment as-tu commencé professionnellement ?

M.D : Grâce à ma maman, artiste chanteuse qui, quand j’étais enfant, avait une troupe de spectacles dans notre village du sud. Elle m’a mise sur scène quand j’avais six ans. Au début je ne voulais pas, je n’avais pas envie de chanter. Puis, une fois un pied sur la scène, j’ai senti que c’était comme une seconde maison. J’ai chanté dans des écoles, maisons de retraites et salles des fêtes. Et, à mes 19 ans, j’ai passé mes premiers castings TV et j’ai été prise sur une série TF1, puis repérée par une troupe semi-professionnelle du sud de la France dans laquelle j’ai fait mes armes dans la comédie musicale. Puis, à mes 22 ans, après des tournages et spectacles de plus en plus récurrents, je me suis envolée pour la capitale. J’ai eu l’occasion de passer les auditions de The Voice, les fauteuils ne se sont pas retournés mais la directrice de casting m’a recommandée auprès des équipes recrutement spectacles de Disney pour leur nouveau spectacle de la Reine des Neiges. J’ai été prise par le plus grand des bonheurs, et de fil en aiguille... Réseau, rencontres, castings, projets... Réseau qui s’agrandit, encore d’autres rencontres... La joie d’un joli cercle vertueux. La route est encore longue mais elle est belle. Et je remercie chaque rencontre et chaque expérience. J’ai hâte de découvrir ce que l’avenir me réserve.

R.S : Que retiens-tu de ton expérience à Disneyland ?

M.D : Beaucoup de joie. Je me sens reconnaissante. C’est une chance énorme d’y travailler car, sans vouloir être cucul la praline, on y trouve une vraie famille et l’ambiance est vraiment bienveillante. J’ai aussi, grâce à ce spectacle, pris confiance en moi. C’est une sacré endurance de travail là-bas ! Je retiendrai tous les rires complices sur scène avec mes amis, les yeux pleins d’étoiles de tous ces enfants, les moments de doute que j’ai pris par la main pour aimer être à ma place sur cette scène. Je retiens aussi le fait que je me sois libérée délivrée plus de 960 fois en trois ans... Et pourtant, chaque fois mon coeur tremblait de chanter ces paroles puissantes. Je compte bien fouler d’autres scènes là-bas bientôt !

R.S : As-tu suivi une formation musicale ?

M.D : Non, je n’ai pas de formations. Ni en technique vocale, ni en acting ou comédie musicale. J’ai fait beaucoup de danse dans mon village quand j’étais enfant et ado... ahah ! Après mon bac j’ai hésité à entrer en école de comédie musicale mais aucune formation ne m’a convaincue et j’ai eu la chance de commencer à travailler avant d’en avoir "besoin" pour me faire un réseau. La formation de la vie est une belle formation. Combinée à un travail assidu, une curiosité omniprésente et une volonté d’apprendre toujours de tout. Je lis beaucoup, je me documente beaucoup et je prends quelques cours privés quand mes projets le demandent. Je ne cesse de vouloir nourrir mes capacités. Certains projets me font rencontrer des pédagogues incroyables qui me font bien avancer. C’est trop important de ne jamais se reposer sur ses acquis. On apprend tout au long de la vie. Un artiste n’a jamais fini de grandir.

R.S : Comment t’es-tu mise à l’écriture de scénarios ?

M.D : J’ai toujours écrit. Depuis toute petite j’adore faire danser les mots et inventer des histoires. A l’école je racontais toujours des histoires à mes camarades. Adolescente j’ai écris un roman... ahah ! Quand je le relis j’en ri fort ! Mais je trouve ça touchant. Aujourd’hui, vraie cinéphile, je suis très attirée par l’écriture de scénario et la réalisation. D’où mon année à la fac de lettres en écriture de scénario. C’était passionnant ! J’aime l’idée qu’un film puisse être le mariage d’émotions à la fois personnelles et collectives. On a tous des choses à raconter, des sentiments ou convictions à exprimer. Pour certains c’est via des chansons, la danse... Moi c’est l’écriture scénaristique. J’aime la beauté d’une histoire réelle idéaliste, d’une histoire idéale réaliste... Quel bonheur d’écrire.

R.S : Le doublage est entré comment dans ta vie ?

M.D : Très tôt aussi ! J’ai toujours aimé jouer avec ma voix et la "maquiller", l’explorer. Plus jeune, je faisais parler les peluches de mon petit frère pour lui raconter des histoires. Ahah ! Et je faisais parler les animaux avec mon grand frère. Je m’amusais beaucoup. J’adorais, comme beaucoup de petites filles, me prendre pour une princesse, et je rêvais d’un jour incarner l’une d’entre elle pour Disney. J’en rêve toujours... ahah ! Rachel Pignot (notre belle Blanche Neige) m’a dit un jour en training de doublage "si tu y crois très fort, ça arrivera". J’ai eu l’impression qu’elle allait me chanter "un jour ma princesse viendra". C’est drôle et beau. Merci Rachel. J’ai mis du temps à me lancer mais la vie a mis sur ma route des personnes qui travaillaient déjà et qui m’ont poussée à me lancer. J’ai réalisé que c’était possible. J’ai donc fait un stage au Magasin et j’ai rencontré de merveilleux intervenants. Une de ces belles étoiles m’a donné ma chance et continue de me faire grandir derrière la barre. Merci !

R.S : C'est une discipline que tu envisageais depuis tes débuts ?

M.D : J’en rêvais vraiment mais le doublage me semblait être une bulle inatteignable. Je pensais le fantasmer toute ma vie. Je suis tellement ravie de m’être trompée et d’avoir osé. Vivement la suite.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

M.D : Le sport, le peanut butter (au chocolat), les tournesols, le cinéma, les animaux et chanter sous la douche des tubes de Lorie.

R.S : Merci beaucoup Marine.

M.D : Merci à toi Reynald ! A bientôt. Et merci à vous de m’avoir lue.

Interview de mai 2022
Top