RSDOUBLAGE
contactez-nous

Alexandra Stouls

Doublage

série
2015/....
Lucifer (Isabel Deluca)
série
2016/2018
The Path (Jeune adepte de la secte)
série
2020/....
Défendre Jacob (Reiko Ishida)
série
2015/....
Lucifer (Carissa)
série
2020/....
série
2014/2017
Kingdom (US) (Shelby)
série
2016/2018
The Path (Abbie)
série
2005/....
Grey's Anatomy (Professeur)
série
2015/2019
Crazy Ex-Girlfriend (Vanessa Rodriguez)
série
2015/....
Lucifer (Jolie fille)
série
1999/....

Formation

2020 Stage "Le comédien mis en scène" - Le collectif du libre acteur
2019 Stage "Les brèves rencontres de théâtre en Corse" - ARIA
2019 Stage "Construction d'un personnage créatif" avec Gulu Monteiro
2018 Stage "La comédie dans tous ses états" - Zoom théâtre
2015 Master class "authenticité du jeu" avec Bob McAndrew
2012/2013 Côté Cour - travail du jeu devant la caméra
2011 Cours Florent - stage caméra
2009/2012 Cours Simon
2009 Master en hydrogéologie (BAC +5)
2003 Baccalauréat S (avec mention européenne en allemand)

Cinéma

2014 "Papa ou Maman" réalisé par M. Bourboulon, dans le rôle d'une infirmière

Courts métrages

2020 "Je suis un secret" réalisé par Jung et A. Defaye. Nikon Film Festival
2019 "Top cast" réalisé par A. Zontone
2019 "Adieu au rivage" réalisé par L. Revillon
2018 "Mort d'un commis voyageur" réalisé par Q. Coulombet
2017 "Spot de sensibilisation à la relation médecin-patient" réalisé par L. Peuplier Movsessian
2017 "Super Mama" réalisé par T. Timkova
2017 "Parano" réalisé par M. Dardaine
2016 "NIAP! la chaîne du pain" réalisé par F. Massoni et M. Gaudet
2016 "Spot de sensibilisation au contrôle du cholestérol" réalisé par J. Née
2016 "Bobines" réalisé par S. Cazayus
2016 "RDV manqué" réalisé par A. Andrieux
2016 "Pedago TV" réalisé par O. Chatron
2014 "Je suis leurs souvenirs" (Nikon Film Festival) réalisé par L. Géry
2012 "Réconciliations" réalisé par L. Guinet, A. Gotte et S. Kidari

Danse

Classique - bon niveau (pratique pendant 7 ans en France et en Allemagne)

Expériences professionnelles

2011/2013 Ingénieur hydrogéologue chez Suez Environnement - Nanterre
2010 Ingénieur d'études aux Mines de Paris - Fontainebleau
2009 Stage consacré à la conceptualisation de la nappe de Volvic exploitée par Danone - Evian-les-Bains

Langues

Français : langue maternelle
Anglais : avancé
Allemand : courant (résidence en Allemagne de 1997 à 2000)

Moyens métrages

2013 "Un jour mon prince viendra" réalisé par B. Richard

Musique

Piano - Notions (3 ans d’étude en Allemagne)

Publicités

2019 "Fromage Roucoulons" réalisé par E. de Gastines
2018 "La collective du boeuf" (campagne photo) - photographe : F. Barraja
2018 "Cadremploi" réalisé par T. Lebascle
2017 "Cadremploi" réalisé par T. Lebascle

Sports

Plongée
Natation
Tennis de table

Télévision

2016 "Alice Nevers" (saison 14) réalisé par JC. Delpias, dans le rôle d'une mère à une réunion d'adoptants anonymes
2016 "Secrets d'histoire : la Grande Mademoiselle" réalisé par B. Lehrer, dans le rôle de la mère de la Grande Mademoiselle
2015 "Baron Noir" (saison 1) réalisé par Z. Doueiri, dans le rôle d'une conseillère du 1er ministre
2015 "Nos chers voisins" (saison 4) réalisé par G. Bevernaege, dans le rôle de Marie-Charlotte

Théâtre

2016 "Les Héritiers Rabourdin" comédie d'Emile Zola. Représentations au théâtre du Gouvernail (Paris)
2014/2015 "Crêpage de chignons" comédie sur les rivalités féminines dans le théâtre classique. Représentations au théâtre du Gouvernail (Paris) puis à la Comédie Saint-Michel (Paris)

Web-séries

2020 "Lolywood : Une nuit infernale" réalisé par  », réal.: R. Samzun
2020 "Lolywood : Le tribunal des pinces" (saison 5) réalisé par M. Mares-Savelli
2019 "Lolywood : La résurrection" (saison 4) réalisé par M. Mares-Savelli
2019 "Lolywood : Bienvenue dans l'internet" (saison 4) réalisé par M. Mares-Savelli
2018 "Lolywood : Emmerdeursduquotidien.com" (saison 3) réalisé par A. Benoliel
2017 "Ink" réalisé par L. King
2016 "Bien sûres" réalisé par M. Reichardt
2014 "Premiers rendez-vous" réalisé par T. Villamur
2013 "Steven le creuvard" réalisé par J. Parvaud
2012 "Lancement d'un nouveau site internet" réalisé par A. Babou

Interview

R.S : Bonjour Alexandra.

A.S : Bonjour Reynald !

R.S : Tu as résidé en Allemagne pendant 3 ans, et tu parles couramment l’allemand, c’était dans quel cadre ?

A.S : J'ai vécu en Allemagne à la fin des années 90 car mon père avait été muté là-bas pour son travail. Je garde un très bon souvenir de cette période.

R.S : Tu as un master en hydrogéologie, tu as été ingénieur d’études aux Mines de Paris et ingénieur hydrogéologue chez Suez Environnement (ne devrait-on d’ailleurs pas dire "ingénieure" ?). C’est un grand écart avec ton métier d’aujourd’hui ! Quel a été ton chemin pour en arriver à devenir comédienne ?

A.S : Ingénieur ou ingénieure ? Je ne sais pas. Disons que j’étais juste hydrogéologue dans ce cas-là ;) Les sciences de la terre est la seule matière qui m’ait toujours intéressée à l’école et celle où je cartonnais logiquement. Parallèlement à mes études je faisais régulièrement des stages de théâtre. J’ai senti assez tôt je crois que c’était ce que je voulais faire plus tard mais, après mon bac S, je n’ai pas eu le courage d’en parler à ma famille, sans doute parce que je ne voulais pas vraiment me l’avouer à moi-même en fin de compte. Je me suis dit que ça passerait, que ce n’était peut-être qu’une lubie. Beaucoup de gens dans leur jeunesse rêvent de devenir chanteurs, pilotes, danseuses, et puis finalement ils rentrent dans le rang. Parfois ils le vivent mal mais parfois ils le vivent bien aussi ! De plus, j’étais dans une classe assez élitiste. Tous mes camarades se destinaient à faire de grandes écoles, médecine, etc. C'est parfois compliqué de savoir si jeune ce qu’on veut faire pour le reste de sa vie. C’est à la fin de mes études universitaires que cette envie et revenue, petit à petit, jusqu’au moment où ça n’a plus été tenable. J’ai alors repris des cours de théâtre et j'ai démissionné de mon travail pour me lancer.

R.S : Tu as fait de la danse classique pendant 7 ans, as-tu envisagé d’en faire un métier ?

A.S : J’aimais beaucoup la danse classique étant petite mais mon expérience allemande m’a ensuite un peu refroidie… Barrière de la langue, différence d’âge et de niveau avec les autres danseuses (car dans la petite bourgade où l’on vivait, il n’y avait pas de classe correspondant exactement à mon stade d’avancement). J’ai donc arrêté à ce moment-là et n’ai jamais souhaité en faire mon métier même si je n’exclus pas d’en refaire un jour, mais juste pour le plaisir.

R.S : Tu as tourné dans de nombreux courts métrages et webséries, comment ces expériences sont-elles arrivées à toi ?

A.S : Ayant commencé sans contact dans ce métier, j’ai procédé de façon classique : envoi de candidatures spontanées, consultation des annonces sur Facebook (et inscription sur Facebook donc)... Les stages AFDAS que j’ai pu faire lorsque j’ai commencé à travailler plus régulièrement comme comédienne, m’ont également permis de rencontrer des gens avec qui j’ai travaillé par la suite.

R.S : Comment as-tu fait tes premiers pas dans le doublage ?

A.S : En venant assister. C’est assez ingrat comme démarche, et pas toujours très efficace lorsqu’on est quelqu’un de réservé comme moi, mais parfois il faut se faire violence ;)

R.S : Etait-ce une discipline à laquelle tu pensais avant d’en faire toi-même ?

A.S : Pas du tout. Je rêvais de faire du cinéma et du théâtre mais surtout je ne connaissais pas cette spécialité du métier de comédien. Ou plutôt je ne pensais pas au fait que derrière ces voix françaises que j’entendais dans les films, il y avait des comédiens. Et c’est plutôt bon signe ! Ça signifie que les doublages étaient réussis. En commençant à m’y intéresser j’ai constaté tout d’abord que c’était plus complexe qu’il n’y paraissait et qu’ensuite ça permettait réellement de jouer la comédie (contrairement à ce que certains pourraient croire). D’ailleurs beaucoup de DA sont très attentifs à la formation et à l’expérience théâtrale sur les CV qu’on leur donne.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

A.S : Je fais du tennis de table dans le club de mon arrondissement. J'aime beaucoup les voyages (comme tout le monde, d’accord…) et le cinéma. A une époque, je faisais chaque année les festivals de cinéma de Deauville (films américains), de Honfleur (films russes) et de Paris (en juin). Je pouvais voir jusqu’à 5 films par jour pendant toute la durée du festival, plus des sessions nocturnes. Néanmoins je suis moins assidue qu’avant, faute de temps et aussi parce que cela me frustre un peu. Je préfèrerais être de l’autre côté de l’écran ;)

R.S : Merci beaucoup Alexandra.

A.S : Merci beaucoup Reynald !

Interview de mars 2020
Top