RSDOUBLAGE
contactez-nous

Jérémie Graine

Doublage

télévision, VOD & DVD
2017
série
2010/....
Hawaii Five-0 (Travis Iosia)
série
2013/....
Ray Donovan (Parker)
cinéma
2018
Ready Player One (Expert en oologie)
série
2011/....
série
2011/....
Pan Am (Stuey)
série
2017/....
The Sinner (Matias Lorca)
série
2009/2014
Drop Dead Diva (Conseiller juridique interne)
série
2007/2013
série
2009/2018
The Middle (Père)
série
2009/2014
Drop Dead Diva (Dr. Laurence Andrews)
série
2018/....
Das Boot (Matthias Loidl)
série
2004/2007
télévision, VOD & DVD
2017
série
2012/....
Arrow (Assistant du Maire O. Queen)
série
2018/....
All American (Malik)
série
2014/....

Voix

Audioguide
Bus open tour
Audioguide
Exposition Foujita (Musée Maillol)
Audioguide
La piscine (Roubaix)
Audioguide
Musée Goya
Audioguide
Site de Glanum
Audioguide
Site de Glanum
Audioguide
Villa Kerylos
Documentaire
Pixelroom
Publicité
Citeo (Web - commentaire)
Voice-over
En voiture Simone (Web-série animée publicitaire)

Formation

2012 Stage rencontre et coaching permanent au Studio Pygmalion
2011 Stage Afdas Training permanent en studio professionnel - John Berrebi
2010 Stage Afdas Les fondamentaux de la voix en studio professionnel pub, voice-over et documentaire - John Berrebi, François Blot, Christian Bobet, Alexandre Thual
2009 Stage Afdas Shakespeare et la commedia dell’arte Ned Grujic et Rafael Bianciotto
2002/2005 Sudden Théâtre
- 3 stages en 2005 - Benoît Lavigne (Tchekov), Christian François, Nicolas Lormeau (Hugo)
- Théâtre Raymond Acquaviva, Roch-Antoine Allbaladejo, Jonathan-Milo Chasseigne, Béla Grushka
- Caméra Vincent Jouan
1997/2000 Ecole Florent - Angélique Charmey, Stéphane Auvray-Nauroy, Jean-Pierre Garnier

Chant :
2007 chant - Mariana Montalvo
1998/2000 : Art lyrique - Laurent Austry
- Voix : baryton Martin

Cinéma

"La Folle Histoire de Max et Léon" réalisé par Jonathan Barré
"Tu veux ou tu veux pas" réalisé par Tonie Marshall

Courts métrages et Web-séries

"L'appel de la forêt" réalisé par Raphaël Daniel
"Je suis un être humain" réalisé par Chloé Micout
"Chasse gardée" réalisé par Seb Kosmos
"Petit comité" réalisé par PJ Secondi & MJ Richard
"Attentifs" réalisé par Eve Dufaud
"Modasses" réalisé par N. AkkariI& D. Larzilliere
"Relax my beloved" (Clip officiel d'Alex Clare) réalisé par Clément Deneux
"Love me tinder" réalisé par Sébastien CrosROS, Aude Gogny-Goubert & Eleonore Costes
"Le juge est un roux" Le Palmashow réalisé par J. Barre
"Moi, c'est Julien" réalisé par Kristina Wagenbauer
"Ailleurs exactement" réalisé par Kristina Wagenbauer
"Spaghetti Man" réalisé par Eve Dufaud
"Quand l'été a disparu" réalisé par Raphaël Daniel
"Comment faire un enfant" réalisé par Guillaume Pascal (Web-série)
"Comment acheter du vin" réalisé par Guillaume Pascal (Web-série)
"Les connards" réalisé par Ugo Gonzales & Amin Sidi-Boumédine (Web-série)
"Palazzo" réalisé par Adrien Comelli (Web-série)
"Le baiser" réalisé par Julien Joanny (+ coécriture)
"Le syndrome de la mouche" réalisé par Mauro di Flaviano
"La mante religieuse" réalisé par Yohan Demongrant
"Tous en chaine" réalisé par Julien Poupard
"The Mythoman" réalisé par Julien Joanny et Pierre-Hadrien Bardeau
"La cokeluche" réalisé par Julien Poupard et Daniel Cattan (+ coécriture)

comédien pour le stage de chef-opérateur "cadre et lumière" - Arthur Cloquet - Ecole Louis Lumière

Enseignement

Ateliers pour enfants et adolescents à Issy-les-Moulineaux, Aubervilliers et Stains
Intervention autour du Diable en partage au Conservatoire de Vanves
Assistant pour les formations en Communication destinées aux médiateurs (transports en commun) en réinsertion professionnelle de l’association Promevil

Langues

Bonnes connaissances d'anglais : Stage professionnel Formalangues Anglais niveau 7, Cambridge 1st Certificat

Mise en scène

"Alice au pays des Merveilles" adaptation et mise en scène - Espace Paris Plaine, Espace Icare, Espace Renaudie
"Le système Ribadier" co-mise en scène avec Marie Felix et Johanna Boue - Sudden Théâtre

Prix et distinctions

Gagnant du 2ème prix Talentshow/You Humour 2014
Festival du film de la relève (Montréal), Prix spécial "Vidéographe" pour la distribution dans "Moi c'est Julien" de Kristina Wagenbauer
Prix d'interprétation masculine pour "Le café des jours heureux" - 14ème Festival de Maisons-Laffitte

Publicités et institutionnels

"Spot et Web-série Euro Repar Car Service" réalisé par Patrick Forestier
"Juke my Life" réalisé par Pierre Secondi
"Teaser On Man Show : Jérémie Graine..." réalisé par Eve Dufaud
"La carte de fidélité" réalisé par Pierre Faucomprez
"Les prix du polar SNCF" réalisé par Eve Dufaud
"Médiathèque" réalisé par Sophie Gallibert & Hélène Merlin
"Carte de fidélité" réalisé par Pierre Faucomprez
"Management Way" (instit GDF) en anglais et français réalisé par Christophe Acker
"Teaser Ainsi doient-ils" réalisé par Clément Deneux
"Habillage Virgin 17" réalisé par Clément Deneux
"Championnat de Pousstoidla" (Urbania) réalisé par Jérôme Genevray
"Le restaurant" (SFR)

Sports

Acrobatie, jonglage, course à pied, vélo, natation, équilibres, jòga (méthode F.Bock), capoeira

Télévision

"Des rêves au-dessus de leur tête" réalisé par A. Selignac. Son et lumière / France 2
"Grosland - Trumpator" réalisé par B. Laurent. NPA Production / Canal+
"Engrenages" (Saison 7) réalisé par F. Jardin
"Grosland" réalisé par A. de Parscau
"Homo sapiens" (Pilote) réalisé par F. Boileau et A. Desanti
"Les hommes de l'ombre" (Saison 3)
"La folle histoire des lois" réalisé par A Ducroquet
"Interséquance la folle soirée du Palmashow" Le Palmashow
"Very Bad Blagues les génériques" Le Palmashow
"Very Bad Blagues la passion de pouvoir" Le Palmashow
"Very Bad Blagues l'hôpital" Le Palmashow
"Very Bad Blagues l'Assemblée Natianale" Le Palmashow
"Very Bad Blagues c'est pour un sketch" Le Palmashow
"Very Bad Blagues le pot de départ" Le Palmashow
"Very Bad Blagues quand on est Apôtre" Le Palmashow
"Very Bad Blagues quand on est camionneur" Le Palmashow
"La Folle histoire du Palmashow : Batman" Le Palmashow
"Zone Paranormale" réalisé par Jonathan Kluger

Théâtre

"Tulipomania" Jill Christophe - Ill/Le rugissement de la Libellule - Luxembourg
"Jérémie Graine à l'étroit dans sa tête" Coll. Art. Aurélie Bouquet - Les Feux de la Rampe, Le Kibélé, La Petite Loge, Théâtre Le Lieu, Palais des Glaces (1ère partie de Caroline Vigneaux)
"Les Fourberies de Scapin" Patrick Bricard - Théâtre du Gymnase. Rôle titre
"Les Fourberies de Scapin" Roch-Antoine Albaladejo - Sudden théâtre, Lucernaire. Rôle titre
"Les femmes savantes" Raymond Acquaviva - Sudden théâtre. Rôle : Trissotin
"Le songe d'une nuit d'été" Raymond Acquaviva /JM Chasseigne - Sudden théâtre. Rôle : Obéron, Philostrate
"Le diable en partage" (Fabrice Melquiot) Johanna Boyé - Théâtre 12
"Les enfants du Paradis" La Cinémathèque Française, festivals...
"Love" (Murray Schisgal) réalisé par Johanna Boye - Ciné 13, Vingtième Théâtre
"Le Bourgeois Gentilhomme" Daniel Leduc - Théâtre de Paris, Porte St Martin, Tournée
"Il était une fois... et après" (Mehdi Dumondel) Vanessa Sanchez - Tournée
"Isabel au bois dormant" Camille Simon - Théâtre du Gymnase
"Le café des jours heureux" Johanna Boyé Théâtre 13, Théâtre du Roseau Festival d’Avignon
"La comédie des mots dits" (Jean Tardieu) Célia Nogues & Frédéric Gray - Théâtre du Guichet Montparnasse
"C'est à cause de Chloé" Yves Hirschfeld - Petite Scène, Le Passage vers les Etoiles
"Les caprices de Marianne" Roch-Antoine Albaladejo - Sudden théâtre
"Le système Ribadier" Marie Félix, Jérémie Graine et Johanna Boye - Sudden Théâtre. Rôle Titre
"Double Molière" Roch-Antoine Albaladejo - Sudden théâtre
"Impératrice Babeth et les guerriers du rire" Sketchs de J.Graine, Babeth et Y Schoope - Café - Théâtre Le Bout
"Le trésor des pirates" Alexandre Vaz - Aktéon Théâtre
"Celui qui a dit non" (Alain Decaux) Robert Hossein - Palais des Congrès

Théâtre en entreprise et événementiel

Happenings et coachings créatifs pour GRDF, EDF, Pro à Pro, Whirlpool, CER France... JMD Production, Evolution et J2B
Journées du patrimoine 2014 avec la compagnie Acta Fabula

Divers

2001/2002 Cours d’acrobatie - Marc Battistel
2000/2001 Ecole Nationale du cirque Annie Fratellini
Atelier d’écriture de sketch - Christophe Zinck (2002-2003 Le Bout)

Interview

R.S : Bonjour Jérémie.

J.G : Bonjour Reynald.

R.S : Quel a été ton parcours de comédien ?

J.G : Hohohoho ! Une question qui nécessiterait un épais document de 200 pages recto verso en police Arial taille 10 avec des notes de bas de page ou un bon gros Powerpoint des familles ! Je dis cela parce que l'apprentissage et la remise en question purement artistiques sont déjà de vastes domaines d'exploration mais, dans mon cas, la connaissance de soi et le bien-être personnel ont été des aspects tout aussi déterminants pour vivre confortablement l'imprévisibilité du métier et me bâtir un réseau de relations sain et solide. Pour faire bref (ou plutôt modérément excessivement long), disons que je me suis longuement formé : plusieurs écoles de théâtre, une de cirque, du chant lyrique et des stages. J'ai codirigé une compagnie de théâtre pendant près de 10 ans, écrit et joué des sketchs très théâtraux  "à contenu" (la manipulation, les agences de notation...) et fait un peu de tout : théâtre donc (j'ai notamment joué Scapin dans 2 mises en scène différentes), tournages pour la télé, le cinéma et Internet, doublage, voix off pour les audioguides, la pub et le documentaire, de la formation, de l'évènementiel, du théâtre de rue... Depuis quelques années, j'ai recentré mon activité sur l'audiovisuel : doublage, voix-off et tournage (notamment avec le Palmashow que j'ai rencontré à leurs tous débuts). Je continue de développer des projets d'écriture en parallèle.

R.S : Que t'a apporté ton année à l'Ecole Nationale du Cirque Annie Fratellini ?

J.G : Un corps, ce qui est très utile quand on est un être vivant, et un peu d'assurance. Je sortais de l'Ecole Florent qui déjà à époque était une énorme machine, remplie à ras-bord d'élèves de toutes sortes, globalement peu accompagnés vers la compréhension de ce métier. Je manquais de maturité et contrairement à certains de mes camarades qui y venaient avec l'intention à la fois de s'améliorer et de s'y construire un réseau, je me suis perdu dans ce dédale foisonnant. De plus, le travail du corps était assez superficiel, or j'en avais grand besoin. A la fin de mon cycle professionnel, François-Xavier Hoffman, le responsable pédagogique de Florent, a senti mes besoins et m'a conseillé de parler de l'École Fratellini avec un autre élève qui l'avait faite en parallèle, Jérémie Lippman, qui est aujourd'hui un comédien metteur en scène du théâtre privé très reconnu. A Fratellini, j'ai découvert une petite structure prestigieuse tenue par des professeurs humbles, généreux et travailleurs. Par exemple, Sacha, un professeur d'acrobatie et de trapèze ballant, avait fait partie de l'équipe olympique de l'Union Soviétique. Il commençait tôt et finissait tard avec des cours particuliers. Il était dur mais patient et vivait dans une caravane à côté du chapiteau. Dans les disciplines circassiennes, comme dans la danse ou la musique, il faut travailler. On ne peut pas tricher ou faire illusion. En art dramatique, on peut, du moins au début. J'étais plus en paix avec moi-même et je me suis senti plus à l'aise avec les personnalités qui peuplaient cette école. J'ai élargi les capacités d'expression de mon corps. Pour suivre les enseignements, j'ai dû prendre des positions inédites pour moi et solliciter des muscles dont j'ignorais jusqu'à l'existence. Grâce au jonglage par exemple, j'ai découvert que j'avais un bras gauche. J'ai pu aussi apprendre à devenir plus tenace, à utiliser la sensation de sérénité et de concentration que l'on éprouve quand on marche sur un fil ou qu'on tient en équilibre sur ses mains. De plus, ne voulant pas être circassien, même si cela m'a traversersé l'esprit au bout d'un moment, j'ai pu travailler en me libérant de la recherche trop insistante du résultat, ainsi que de l'approche trop cérébrale et rationnelle. C'était une fantastique expérience et j'y étais très heureux. Ça m'est également très utile en doublage : pendant l'enregistrement, la plupart des acteurs bougent énormément pour se plonger dans la situation représentée à l'écran et reproduire des mouvements qui influent sur l'émission vocale.

R.S : Tu indiques sur ton CV "Assistant pour les formations en Communication destinées aux médiateurs (transports en commun) en réinsertion professionnelle de l'association PROMEVIL". De quoi s'agit-il ?

J.G : Je ne fais plus d'enseignement depuis quelques années mais cette activité était très enrichissante. Il s'agissait pendant une petite semaine d'aider à la formation de médiateurs chargés de désamorcer des situations de conflit sur certaines lignes du RER. Les médiateurs pour la plupart reprenaient le travail après avoir connu de longues périodes de chômage. J'improvisais avec eux, je faisais des démonstrations d'exercice demandés par la metteuse en scène encadrante, je participais avec eux pour estomper les inhibitions et je complétais parfois ses retours. C'était intéressant de partager et d'utiliser les outils du théâtre pour améliorer la vie directement. Ça me permettait aussi d'élargir mes horizons en côtoyant des personnes d'une origine sociale souvent différente de la mienne (classe moyenne). J'ai également connu ce type de sensations lors d'interventions en entreprises et en animant des ateliers pour des jeunes porteurs de handicap mental. Les voir vivre, être totalement spontanés, joyeux et sans filtre est un émerveillement.

R.S : Tu animais des ateliers pour enfants et adolescents à Issy-les-Moulineaux, Aubervilliers et Stains. Que t'apportait ce travail avec des jeunes ?

J.G : Travailler avec des enfants m'obligeait à toujours considérer l'aspect ludique du théâtre. Il fallait autant que possible que l'activité théâtrale soit une source de plaisir. Et ce n'était pas toujours simple d'y arriver : quand on prépare un spectacle, il faut apprendre des textes, répéter, etc. J'ai fait de belles rencontres : d'adorables enfants parfois très doués ou encore l'équipe du théâtre de Stains qui accomplit un travail extraordinaire de partage de la culture dans un lieu enclavé.

R.S : Comment es-tu arrivé au doublage ?

J.G : Principalement par un étonnant hasard... Il se trouve notamment que mon père qui était militaire s'est remarié sur le tard avec une grande dame du doublage, qui m'a aidé à faire mes premiers pas dans cette discipline. Mais il est nécessaire que je démarche et que j'assiste aux enregistrements pour que mon activité se densifie. Pour m'améliorer, j'ai récemment suivi le fameux stage du Magasin. Les intervenants et le suivi étaient d'une grande qualité.

R.S : Est-ce une discipline qui t'apporte des choses particulières en tant que comédien ?

J.G : Ça me permet de jouer des rôles qu'on ne donnerait pas dans un autre contexte parce que je n'ai pas le physique adéquat. Et d'interpréter des personnages inventés par d'autres cultures. Les anglo-saxons par exemple n'hésitent pas à créér des personnages très dessinés, "bigger than life", dans des univers fantastiques, burlesques ou policiers mais avec un traitement quasi mythologique. Le cinéma français propose aussi ce genre de traitements mais il me semble que c'est plus occasionnel (Dupontel, Jeunet, Quentin Dupieux...). Cela développe aussi mon écoute, mon sens de l'observation, ma capacité d'adaptation et d'improvisation. On découvre le personnage en arrivant au studio et on se lance.

R.S : Quels sont tes loisirs ?

J.G : Sport, lecture, musées, cinéma, regarder les vidéos du Saturday Night Live, écouter des documentaires... Passer du temps avec mon fils, mon amoureuse, ma famille et mes amis. Et, bien sûr, comme tout le monde, une bonne dose de taxidermie.

R.S : Merci beaucoup Jérémie.

Interview de septembre 2018
Top