RSDOUBLAGE
contactez-nous

Agathe Cemin

Doublage

série
2016/....
StartUp (elle-même)
série
2015/....
Zoo (Tara Bradshaw)
télévision, VOD & DVD
2017
cinéma
2017
Le bonhomme de neige (Sylvia Ottersen)
série
2009/2015

Formation

1998/2000 Ecole du Studio-Théâtre d'Asnières
2002/2003 Ecole Internationale Jacques Lecoq

Théâtre

2013/2015 "Open Space" de Mathilda May - mise en scène de l'auteur. Théâtre Jean Vilar à Suresnes, théâtre du Rond-Point, théâtre de Paris
2013 "Ouverture Festival de Cannes" Chorégraphie C. Marcadé
2011 "Histoire du soldat" de Stravinsky - mise en scène de J. Manifacier. CNR Beauvais- Musée de Peronne
2010 "Ariane et Médée" de Benda - mise en scène de A. Rübner. Théâtre musical de Besançon
2009 "Carmen circus" mise en scène de J. Manifacier. Zénith de Rouen
2008 "La belle Hélène" d'Offenbach - dir. Samuel Jean. Tournée en Normandie
2007 "Les joyeuses commères" de Shakespeare - mise en scène de S. Gallet. Tournée en Corse
2005/2006 "Amadeus" de Schaffer - mise en scène de S. Hillel. Théâtre de Paris et tournée
2005 "Peines d'amour perdues" de Shakespeare - mise en scène de S. Lipszyc. Corse
2004 "Nocturne Urbain" mise en scène de J-M Hoolbecq. Asnières et Château de Cormatin
2002 "La cuisine" de Wesker - mise en scène de J-L Martin-Barbaz. Théâtre Sylvia Monfort

Interview

R.S : Bonjour Agathe.

A.C : Bonjour Reynald.

R.S : Quel a été ton parcours de comédienne ?

A.C : Dès 6 ans je me suis formée à la musique et à la danse puis après le bac j’ai suivi une formation classique au Studio Théâtre à Asnières puis à L’Ecole Jacques Lecoq. J’ai joué ensuite dans des pièces très différentes mais à chaque fois le corps et la musique y avaient une place importante. J’aime la variété dans ce métier c’est pourquoi je peux aussi bien côtoyer le monde du lyrique que celui de la danse contemporaine ou bien encore le théâtre plus classique.

R.S : La réalité de ce métier correspond-elle à ce que tu pouvais imaginer ?

A.C : Je ne crois pas qu’on s’imagine quand on a 12/13 ans ( l’âge auquel j’ai voulu devenir comédienne) que cela va être difficile. Même quand on est élève dans les écoles de théâtre, je trouve que l’on est pas préparés à ce à quoi on va être confrontés "dehors".  Mais le plaisir est toujours là  et presque plus intense en avançant dans ma carrière.

R.S : Tu as joué dans la pièce "Open Space" qui a la particularité d'être sans texte, ce qui n'est pas banal. Comment as-tu vécu cette expérience ?

A.C : J’étais presque "comme un poisson dans l’eau" ! Faisant beaucoup de danse et de théâtre corporel, cette façon de jouer m’est plutôt familière. Cela a demandé une rigueur comme il peut y en avoir en danse ou en musique. Nous étions sept interprètes et avions chacun une partition très précise. Celle-ci ne pouvait pas se décaler sans décaler celle du partenaire. C’est un travail qui a demandé une grande écoute au plateau, une vraie aventure collective. J’ai adoré ça !!

R.S : Comment as-tu débuté dans le doublage ?

A.C : J’ai eu la chance de pouvoir accompagner Danielle Douet lorsqu’elle se rend sur des plateaux. J’ai donc beaucoup "assisté" et cela m’a permis de rencontrer différents directeurs artistiques qui petit à petit m’ont engagé pour des ambiances, des petits rôles et plus récemment des rôles plus importants. J’ai également fait une formation au Magasin ce qui m’a permis de me familiariser avec la technique et me sentir plus à l’aise à la barre.

R.S : Etait-ce quelque chose à quoi tu pensais lorsque tu as décidé de devenir comédienne ?

A.C : Non, je ne connaissais pas le monde du doublage quand j’étais adolescente.

R.S : As-tu rencontré des difficultés à acquérir la technique très particulière de cette discipline ?

A.C : Non pas particulièrement. Je trouve cela assez ludique d’ailleurs !

R.S : Quels sont tes hobbies ?

A.C : Je danse beaucoup, j’écoute beaucoup de musique classique  et j’aime beaucoup le cinéma .Et évidemment je vais beaucoup au théâtre ! Je vais voir aussi bien une pièce de boulevard, qu’un opéra ou une création contemporaine. Et puis je vais voir jouer les copains !!

R.S : Merci beaucoup Agathe.

A.C : Avec plaisir !

Interview d'octobre 2017
Top