RSDOUBLAGE
contactez-nous

Françoise Rigal

Doublage

cinéma
2011
Source Code (Infirmière)
télévision, VOD & DVD
2001
Une famille meurtrie (Vera Bradley)
série
2006/2007
Bienvenue à Whistler (Nicole Miller)
cinéma
2015
About Ray (Frances)
série
2006/2008
Post Mortem (Dr. Carolin Moritz)
série
2016
Racines "2016" (Charlotte Murray)
télévision, VOD & DVD
1988
Bluegrass (Maude Sage Breen)
cinéma
2013
Prisoners (Holly Jones)
cinéma
2012
Flight (Ellen Block)
série
2015/....
Fear the Walking Dead (Carol Peletier)
série
2010/....
The Walking Dead (Carol Peletier)
série
2001/2004
Division d'élite (Inspecteur Jinny Exstead)
télévision, VOD & DVD
2004
Salem (Joyce Petrie)
série
2013/2016
Devious Maids (Abigail Sullivan)
série
2006/2009
Hôtel Babylon (Rebecca Mitchell)
télévision, VOD & DVD
2001
télévision, VOD & DVD
2001
série
2013/2016
Devious Maids (Brenda Coulfax)
série
2012/2013
Wes & Travis (Procureur Laura)
série
2010/2017
Pretty Little Liars (Jessica DiLaurentis / Mary Drake)
série
2008/2015
Mentalist (Ann Meier)
série
2005/2009
Earl (Femme riche)
série
2004/2012
Desperate Housewives (Jane Carlson)
série
1996/2000
Le Caméléon (Miss Parker/Catherine Parker)
série
1999/2006
Les Condamnées (Frances Myers)
série
2002/2004
Good Morning Miami (Lucia Rojas-Klein)
série
2001
Bob & Rose (Rose Cooper)
cinéma
1999
Un Vent de Folie (Bridget Cahill)
série
2007/2012
Damages (elle-même)
cinéma
1998
I Want You (Helen)
Ginko Murakami
animation
2008
Madame Van Daan
animation
1999

Formation

Cours Florent
Centre de la Rue Blanche
Conservatoire National

Auteur

"Petites nouvelles cruelles" dans la collection M@nuscrit des Editions Léo Sheer

Cinéma

"Les hirondelles ne meurent pas à Jerusalem" réalisé par Ridha Behi, dans le rôle d'Elisabeth
"L'affaire" réalisé par Sergio Gobbi, dans le rôle de Madeleine
"Un vampire au paradis " réalisé par Abdelkrim Bahloul, dans le rôle de Mlle Rose
"L'Amour à mort" réalisé par Alain Resnais, dans le rôle de Juliette Dotax
"La vie est un roman" réalisé par Alain Resnais
"Le diable probablement" réalisé par Robert Bresson

Courts-métrages

"Le bateau noir" réalisé par Alain Lévy
"Le chien de Monsieur Michel" réalisé par Jean-Jacques Beineix
"La lingère de Senlis" réalisé par Guy Chalot

Publicités

Plizz
Mac Cain
Foire de Paris
Pepsodent
Dany de Danone
La journée nationale du don d'organe

Télévision

"Le cri du silence" réalisé par Jacques Malaterre
"Le silence de Lesbos" réalisé par Guylaine Guidez
"Arthur et Théa" réalisé par Eric Le Hung
"Passé-composé" réalisé par Françoise Romand
"Tribunal : Le destin d'Elisabeth"
"Les fiançailles du feu" réalisé par Pierre Bureau
"Vasco" d'Alain Quercy
"Les Carnassiers" réalisé par Yves Boisset, dans le rôle de Francine Carrier
"Katts and dogs" réalisé par Denis Berry
"Orages d'été, avis de tempête" réalisé par Jean Sagols
"Le Jap, juge d'application des peines" réalisé par Franck Apprederis
"La Vie des autres : Vasco"
"Un comique né " réalisé par Michel Polac

Théâtre

"Les femmes savantes" dans le rôle de Bélise
"Phèdre" de Jean Racine mise en scène de Philippe Ferran
"Nina Romane" de Guy Vassal mise en scène de l'auteur
"Roman rose" de M.Boggio & V.Moretti et mise en scène Hugette Hatem
"L'Anniversaire" de Ludmilla Petrouchevskaïa et mise en scène de Stéphane Meldegg
"Panique sur un lavabo" de Framboise Nicolas et mise en scène de Michel Feyder & Patricia Levrey
"Adriana Monti" de Natalia Ginsburg et mise en scène de Maurice Bénichou
"Les trois soeurs" d'Anton Tchekov et mise en scène d'Otomar Krejca
"Lorenzaccio" d'Alfred de Musset et mise en scène d'Otomar Krejca
"Le roi Lear" de William Shakespeare mise en scène de Michel Dubois
"Jacky Parady" de Jean Michel Ribes et mise en scène de l'auteur
"Georges Dandin" de Molière et mise en scène de Guy Rétoré
"Héritage" de Daniel Besnehard et mise en scène de Guy Rétoré
"Clair d'usine" de Daniel Besnehard et mise en scène de Guy Rétoré
"Trois cent vingt cinq mille francs" de Daniel Besnehard et mise en scène de Guy Rétoré
"Le Procès de Jacques Coeur" de Guy Vassal et mise en scène de Jacques Alric
"Grand peur et misère du troisième Reich" de Bertold Brecht et mise en scène de Fabien Bossedja
"Le Fou d'Yrnel" de Guy Vassal et mise en scène de l'auteur
"Ruy Blas" de Victor Hugo et mise en scène de Jacques Zabor
"La femme araignée" de Yukio Mishima et mise en scène d'Anne Colombini
"La charrette des Caymans" d'après Ruzzante et mise en scène de Roger Cornillac
"Le Prince Travesti" de Marivaux et mise en scène de Gilles Léger
"Don Quichotte" d'Yves Jamiaque et mise en scène de Jean Claude Sachot
"Jean de l'ours" de Guy Vassal et mise en scène de l'auteur
"Barouffe à Chioggia" de Carlo Goldoni et mise en scène de François Timmerman
"Le Jugement de Don Juan" de Marie Noël et mise en scène de Yann Philippe
"Le petit Mahagonny" de Bertlod Brecht et mise en scène de Marcel Bluwal
"Le Timide au palais" de Tirso de Molina et mise en scène de René Dupuy

Interview

R.S : Françoise bonjour.

F.R : Bonjour !

R.S : Comment avez-vous débuté dans le métier ?

F.R : Je suis allée au conservatoire du 17°, au Cours Florent, au Centre de la rue Blanche puis au Conservatoire National d'Art Dramatique de Paris. Un cursus de plus de six ans. J'ai commencé ma carrière à 19 ans, surtout au théâtre où j'ai joué beaucoup de rôles différents. Pour le doublage, en 1983, j'ai téléphoné à un monsieur adorable qui s'appelait Jacques Ebner qui était directeur de plateau et, miracle, il m'a rappelée.

R.S : Avez-vous de la famille dans le milieu du cinéma ?

F.R : Mes parents étaient exploitants de cinéma et très jeune j'ai eu une passion pour cet art. J'allais voir de nombreux films et, à 10 ans, je me suis acheté l'encyclopédie du cinéma de Georges Charansol que je connaissais par cœur. Je voulais être critique. C'est à 13 ans, au Théâtre de la Ville, que j'ai eu la révélation et que j'ai décidé de devenir comédienne.

R.S : Par quel biais avez-vous commencé votre carrière dans le doublage ?

F.R : Je me suis post synchronisée dans deux ou trois courts métrages et quand j'ai travaillé au TEP avec des acteurs qui faisaient du doublage, j'ai décidé de tenter ma chance. J'étais assez douée et j'ai très vite interprété des rôles principaux.

R.S : Avez-vous gardé une affection particulière pour un film ou une série sur laquelle vous avez travaillé ?

F.R : J'ai adoré "A kiss before dying", "La rue de la sardine", "Un privé de choc", "Bob & Rose" et bien sur "Le Caméléon". Mais j'en oublie sûrement.

R.S : On a plus de temps pour travailler sur un long métrage que sur une série. Pouvez-vous nous donner votre sentiment ?

F.R : Cela dépend plus de la politique des maisons de doublage et du budget qu'elles ont obtenu pour doubler le produit. Il est triste qu'on sacrifie quelquefois la qualité par manque de temps.

R.S : N'est-ce pas contradictoire lorsqu'on sait que le public regarde beaucoup plus de séries que de films ?

F.R : Quelle que soit l'œuvre on devrait faire de notre mieux, mais la guerre que se livrent les doubleurs et la concurrence des pays étrangers font que les conditions de travail ne s'améliorent pas.

R.S : Une série comme "Bob & Rose" est encensée par la critique, est-ce que cela donne plus de pression ?

F.R : Quand on double un film ou une série, la plupart du temps, personne ne connaît le produit ! La pression c'est nous qui nous la mettons en nous défonçant pour une œuvre formidable que nous ne voulons pas trahir. Il faut quelquefois se battre pour pouvoir refaire une prise qui ne nous satisfait pas. Pour "Bob & Rose", Blanche Ravalec était aussi enthousiaste que nous et nous avons fait pas mal d'heures sup'. On était vraiment heureux.

R.S : Pouvez-vous nous parler un peu de la série "Le Caméléon" qui a de nombreux fans et dont vous doublez un personnage principal ?

F.R : "Le Caméléon" est arrivé dans ma vie alors que je vivais une traversée du désert depuis plusieurs années. J'ai téléphoné par hasard à Georges Caudron pour qu'il pense à moi et deux jours plus tard il me convoquait pour les essais. C'était pour me faire plaisir car il ne me voyait pas du tout dans le rôle. Ce fut une rencontre immédiate. Il m'a fallu transformer ma voix car Andrea Parker dégage une image de femme fatale à la voix grave et sensuelle et moi je suis plus légère qu'elle. J'ai toujours été fascinée par sa beauté, l'intelligence et la personnalité de son jeu qui apporte au personnage une dimension très originale. Il y a quelque chose de mimétique, de médiumnique dans notre métier, c'est inexplicable. A un moment votre voix sort vraiment d'un autre être humain.

R.S : Avez-vous rencontré des comédiennes à qui vous avez prêté votre voix ?

F.R : Jamais.

R.S : Aimeriez-vous ?

F.R : J'ai failli rencontrer Andrea Parker l'année dernière et j'en avais très envie. Hélas ça ne c'est pas fait !

R.S : Quels sont vos loisirs ?

F.R : J'adore lire, passer des heures sur mon ordinateur, écrire... Je vais au cinéma ou au théâtre plusieurs fois par semaine. J'adore aussi jardiner et si je devais revivre ma vie peut-être choisirais-je de devenir paysagiste ou pépiniériste.

R.S : Merci beaucoup !

F.R : Merci à vous.

Interview de juillet 2003
Top