RSDOUBLAGE
contactez-nous

Chantal Macé

Doublage

cinéma
2015
Emelie (Sally)
télévision, VOD & DVD
1999
télévision, VOD & DVD
2013
cinéma
2005
The Quiet (Dot)
série
2004/2012
Dr House (Hannah Morganthal)
télévision, VOD & DVD
2009
série
2003/2010
cinéma
2015
Adult Beginners (Justine)
cinéma
2013
Insidious : Chapitre 2 (Renai Lambert)
cinéma
2013
Mariage à l'anglaise "2013" (Natasha Redfearn)
cinéma
2013
Les Stagiaires (Dana Sims)
cinéma
2012
cinéma
2010
Insidious (Renai Lambert)
cinéma
2009
Adam (Beth Buchwald)
cinéma
2006
série
2007/2012
Damages (Ellen Parsons)
série
1987/....
série
1973/....
Les Feux de l'Amour (Abby Carlton)
cinéma
2002
Scooby-Doo (Véra Dinkley)
cinéma
2006
télévision, VOD & DVD
2005
série
2001/2002
télévision, VOD & DVD
2008
série
2002/2009
série
2000/2011
Ma tribu (Janey Harper)
série
1994/2009
Urgences (Alyssa Adams / Jane Doe)
cinéma
1962
Five Finger Exercise (Pamela Harrington)
télévision, VOD & DVD
1998
Merlin (Morgan jeune)
télévision, VOD & DVD
2009
Storm (Sarah Stewart)
télévision, VOD & DVD
2009
Le Reflet de mon âme (Alexis Stratton)
série
2006
Blade (Charlotte)
télévision, VOD & DVD
2005
L'enfer de glace (AJ Carmichael)
série
1993/1998
Docteur Quinn, femme médecin (Becky Bonner "saison 6")
cinéma
2009
Je déteste la St-Valentin (Tammy Greenwood)
série
2005/2011
Medium (Izzy)
télévision, VOD & DVD
2005
série
2004/2006
série
2004/2006
Phil du Futur (Candida Keegel)
télévision, VOD & DVD
2006
Le poids du secret (Beth Moss)
série
2009/2016
Castle (Chelsea)
série
1987/....
Amour, gloire et beauté (Steffy Forrester)
télévision, VOD & DVD
2007
télévision, VOD & DVD
2006
Reconquérir une femme (Olivia Dunne)
télévision, VOD & DVD
1999
série
2000/2011
Ma tribu (Kenzo Harper)
série
1999/2000
Un agent très secret (Heather Wiseman)
série
1997/2009
série
1999/2002
Deuxième Chance (Jennifer)
cinéma
1995
série
1999/2001
Popular (Lily Esposito)
cinéma
2002
Le Temps d'un automne (Jamie Sullivan)
série
2004/2011
Entourage (elle-même)
série
2006/2013
30 Rock (Kaylie Hooper - 1ère voix)
série
1999/2006
A la Maison Blanche (Zoey Bartlet)
cinéma
1999
Belles à mourir (Lisa Swenson)
télévision, VOD & DVD
1998
cinéma
1999
Ring 2 (Mai Takano)
télévision, VOD & DVD
2013
Soirée filles (Michelle)
série
2008/2013
Fringe (Astrid Farnsworth - 1ère voix)
série
1994/1995
Angela, 15 ans (Sharon Cherski)
cinéma
2009
télévision, VOD & DVD
2012
télévision, VOD & DVD
2010
télévision, VOD & DVD
1997
The Member of the Wedding (Frankie Addams)
série
1996/2000
Le Caméléon (Miss Parker jeune)
télévision, VOD & DVD
1990
Ca (Beverly 'Bev' Marsh à 12 ans - 2ème doublage)
cinéma
1995
Heat (Lauren Gustafson)
télévision, VOD & DVD
2007
série
2001/2010
cinéma
2007
série
1994/2009
Urgences (Mandy Horn)
cinéma
2008
cinéma
2008
télévision, VOD & DVD
2007
High School Musical 2 (Kelsi Nielsen)
télévision, VOD & DVD
2006
High School Musical (Kelsi Nielsen)
télévision, VOD & DVD
2007
Marco Polo (Temulun/Kensai)
télévision, VOD & DVD
1997
série
1994/1999
Hartley Coeurs à Vif (Melanie Black)
série
1973/....
Les Feux de l'Amour (Sierra Hoffman)
télévision, VOD & DVD
2006
télévision, VOD & DVD
2010
télévision, VOD & DVD
2008
Camp Rock (Caitlyn Geller)
télévision, VOD & DVD
2004
The JammX Kids (elle-même)
série
2005/2007
série
2000/2006
Malcolm (Dabney Hooper - 1ère voix)
série
2008/2010
série
2006/2011
Friday Night Lights (Julie Taylor)
série
1996/1999
Millennium (Jordan Black)
télévision, VOD & DVD
2005
télévision, VOD & DVD
2008
Le défi de Kylie (Kylie Shines)
télévision, VOD & DVD
2005
Le plongeon (Carrie Beal)
série
2009/2010
Mercy Hospital (Infirmière Chloe Payne)
série
2009/....
NCIS : Los Angeles (Lily Lockhart)
série
2007/2012
Gossip Girl (Georgina Sparks)
série
2005/....
Esprits Criminels (Diane Turner)
série
2001/2010
New York Section Criminelle (Lisa Willow Tyler)
série
1997/2003
série
1990/2010
série
1993/2001
cinéma
2016
cinéma
2009
Infectés (Kate)
télévision, VOD & DVD
2010
Ben-Hur (Esther)
série
2011/2015
Revenge (Emily Thorne)
série
2006/2011
Brothers & Sisters (Rebecca Harper)
série
2002/2006
Everwood (Amy Abbott)
série
1999/....
New York Unité Spéciale (Charlotte Truex)
série
1999/2002
série
2012/2013
Burning Love (Carly)
série
2006/2011
Big Love (Wanda Henrickson)
série
2004/2012
Desperate Housewives (Sylvia Greene)
télévision, VOD & DVD
1999
La saison des miracles (Alanna 'Lani' Thompson)
série
1994/1995
Angela, 15 ans (Danielle Chase)
Amber
animation
2003
Boulotte "Création de voix"
animation
1999
Bulle
animation
1998/2005
Caméléa
animation
2007/....
Chap
animation
Chipounette
animation
1997/1998
Chloe
animation
2006
caissière
animation
1997/1998
Eiko
animation
2006/2009
Eloïse "2ème doublage"
animation
1985
Fubuki
animation
2006/2009
Fusion girl
animation
2003/2006
Gwen Tennyson
animation
2012
Gwen Tennyson enfant
animation
2012/....
Gwendolyne Tennyson
animation
2005/2007
Haruhi Suzumiya
animation
2006/....
Hunter
animation
2004/2005
Jade Chan
animation
2000/2005
Juniper Lee
animation
2005/2007
Katana
animation
2008/....
Kirstee
animation
2005
La Cienega
animation
2001/2005
Lisa Simpson - saison 7
animation
1986/....
Merilo
animation
Miku
animation
2006/2009
Nami
animation
1985/1987
Rebecca
animation
1997/1998
Sayaka
animation
2006/2009
Secrétaire de Cruella d'Enfer
animation
1997/1998
Sierra
animation
2004/2005
Vanessa et Tessa James
animation
1997/2000
Véra
animation
2006
Véra
animation
2002/2003
Victoria
animation
2004/2005
XJ-3
animation
2003

Formation

Cours Simon - 1° mention (2 ans)
Cours Charpentier Art's Studio – Luc Charpentier (2 ans)
Stages Ecole Internationale Parallaxe – Bruxelles (Didier Gesquières)
Ateliers Jack Waltzer (Cours Actor's Studio en anglais)
2004 cours avec Claire Growley (Australie)

Auteur

"Chroniques australiennes" livre-témoignage aux Editions Elzévir

Courts-métrages

"Où que tu sois" ESSEC
"Bac rouge" réalisé par Thierry Ferrières
"Pourquoi mourir" réalisé par David Chour & Guillaume Leuillet
"Drowning dreams of a lonely heart" réalisé par Ong Lung (QUT/Australie)

Télévision

"Dis maman, tu m'aimes ?" réalisé par Jean-Louis Bertuccelli (France 2)

Théâtre

"Alerte 3" d'Hébertot et mise en scène de Régis Braun, dans les rôles de Céleste et Moose
"Un tramway nommé désir" de Tennessee Williams par Didier Gesquières, dans le rôle de Stella Kowalsky. Belgique

Interview

R.S : Bonjour Chantal...

C.M : Bonjour Reynald.

R.S : As-tu toujours su que tu serais comédienne ?

C.M : Pas vraiment. Au risque de surprendre, je voulais être océanographe. Mais à 7 ans, je suis tombée follement amoureuse de Jerry Lewis - ben oui - et je m'étais dit que le seul moyen de l'épouser serait de devenir comédienne et d'aller là-bas. Sauf qu'à 7 ans, on ne sait pas grand-chose. Comme par exemple que ce n'est pas parce qu'on est comédienne en France, qu'on l'est nécessairement aux States, ou encore que Jerry Lewis était bien plus âgé que ce que je voyais dans les films et surtout… qu'il était déjà marié ! Mais une fois l'idée de devenir comédienne en tête et que j'avais appris qu'être océanographe ne me permettrait pas de faire vraiment ce que je voulais, à savoir travailler sur la Calypso (les femmes c'était dans les bureaux, et pas sur le terrain !), je me suis accrochée à cette envie qui est devenue vitale et j'ai tout fait pour convaincre mes parents de me laisser suivre cette voie… Je ne le regrette pas. Merci Jerry Lewis !

R.S : Pour en faire un métier est-il primordial de passer par la formation ?

C.M : Je pense qu'avant de savoir conduire, il vaut mieux apprendre. Donc, oui, à mes yeux, au moins une base c'est le minimum. Après, le choix de la formation, c'est selon les besoins et les désirs de chacun, d'autant plus qu'il y a à boire et à manger dans toute formation. A chacun de trouver la ou les écoles, stages, etc. qui répondront le mieux à ses besoins et surtout correspondront à sa sensibilité. Après, je pense que c'est une question de sensibilité justement, de personnalité, et de rencontres tout spécialement. On peut sortir du Conservatoire avec un premier prix, qui signifierait qu'on est un comédien exceptionnel a priori, et ne pas faire la carrière qu'on pense être en droit d'espérer. Et, inversement, avoir pris quelques cours dans une école lambda, et avoir l'occasion de faire une magnifique carrière et de s'améliorer de rôles en rôles.

R.S : Comment as-tu débuté dans le doublage ?

C.M : Oh là, pas vraiment le hasard - puisque je n'y crois pas - mais plutôt un coup de pouce de la vie bien opportun. Cela faisait quelques années que j'avais envie d'essayer de faire du doublage, mais je ne savais pas du tout comment m'y prendre, où chercher, qui contacter, etc. Je terminais une pièce au Théâtre Hebertot avec comme partenaire, entre autres, Edith Barijoana qui doublait alors Gong Li, et qui avait donné mes coordonnées à l'Europénne de Doublage. Un jour, une certaine Mathilde m'appelle pour me dire que Jenny Gérard voulait me rencontrer. J'ai débarqué à Sonodi, demandé où trouver Jenny. On m'a indiqué un studio, je suis entrée, Jenny m'a dit : "ah, vous devez être Chantal, très bien, voilà, vous voyez la phrase qui passe sur le trait noir ? Dites-la lorsque les mots arrivent dessus." Et la semaine suivante je commençais une série. Moi qui pensais venir pour un entretien, je venais de faire mon premier cachet sans le savoir ! Et depuis, ça n'a jamais arrêté. Je croise les doigts, car on dit que rien ne dure éternellement. Alors, je bénis ma chance chaque fois que le téléphone sonne.

R.S : L'exercice t'a-t-il semblé difficile les premières fois ?

C.M : Ben, comme je n'ai pas vraiment compris ce qui m'arrivait, je n'ai pas eu le temps de réaliser. Quand tout a commencé sérieusement, là par contre... J'étais tellement impressionnée par l'habileté et le jeu des autres comédiens, que je me sentais totalement out. Cet exercice demande une technique redoutable, de vrais talents de comédiens, une écoute, et surtout une immédiateté qu'aucune autre discipline ne demande je crois. Et ça devient de pire en pire, dans le sens où on travaille sur des périodes de temps de plus en plus courtes avec une demande de résultats inchangée en revanche. Sans compter que nous sommes en quelque sorte "bridés" à plusieurs niveaux. On n'interprète pas le personnage à l'écran comme nous l'aurions peut-être nous-mêmes interprété si nous avions dû le jouer "pour de vrai". On doit s'adapter au rythme du comédien qu'on double, son jeu, ses émotions, son articulation, tout en essayant de lui être le plus fidèle possible. Et, pour couronner le tout, on n'a pas les supports qu'apportent malgré tout le langage corporel et le contexte comme lorsqu'on tourne ou qu'on joue au théâtre. Donc difficile, assurément, et pour moi, flippant ! Aujourd'hui j'ai toujours autant le trac, parce que je n'aime pas avoir le sentiment de n'avoir pas été à la hauteur ou que j'aurais pu faire mieux, surtout si la comédienne que je double est "géante".

R.S : S'attache-t-on systématiquement aux comédiennes qu'on double ?

C.M : Non. Il m'est arrivé de ne pas aimer doubler des comédiennes, soit parce que je ne les trouvais pas forcément bonnes ou, plutôt, pas bien dirigées à la base à l'image ; soit parce que tout bêtement, comme on ne fait que passer sur une comédienne qu'on ne fera peut-être qu'une fois, on n'a pas le temps de s'attacher. Ce qui n'empêche pas qu'il peut arriver dans ce cas qu'on se dise : "je ne la connaissais pas, elle est géniale ! J'aimerais bien la retrouver sur autre chose". Heureusement, certains directeurs artistiques me découvrent à peine mais d'autres me connaissent plutôt bien. Alors j'ai la chance d'être mise presque systématiquement sur certaines comédiennes que je double régulièrement et que j'adore. Je pense tout particulièrement à Michèle Trachtenberg, Emily VanCamp ou Rose Byrnes, qui me donnent l'opportunité de passer par une palette très large de jeu, de sentiments, d'émotions, de genres, et ça c'est tout ce que j'aime ! Donc, là, oui, je m'attache, parce qu'il y a une sorte de lien qui se crée. C'est comme revoir une amie qu'on n'a pas vue depuis quelque temps et qu'on retrouve avec beaucoup de plaisir parce qu'on sait qu'elle va nous donner beaucoup. Alors on va essayer de lui en donner autant en retour, de se montrer à la hauteur, et de ne pas trahir ce qu'elle a joué.

R.S : Lorsqu'on double un personnage récurrent dans une série c'est donc un réel plaisir de le retrouver au fil des saisons ?

C.M : Je pourrais presque répéter ce que je viens de dire plus haut. Pourtant parfois, ce n'est pas un plaisir. Si ! Si ! Ça arrive ! Soit parce que la comédienne n'est pas géniale (ou plutôt pas bien dirigée), soit c'est la série qui n'est pas géniale - on ne double pas que des produits superbes - mais ça ne m'arrive pas trop souvent. Pourvu que ça dure ! Quoique, même dans ce cas, certains directeurs de plateau ont le talent de créer une ambiance si sympa que, finalement, il y a au moins le plaisir de retrouver les potes et de passer une bonne journée. Il ne faut pas non plus se mentir. Outre la dimension artistique, il y a un deuxième aspect à retrouver un personnage récurrent dans une série : la dimension purement pécuniaire. Ne nous voilons pas la face : nous faisons d'abord ce métier normalement pour le plaisir, pour la joie d'avoir la chance de faire le métier qu'on a choisi, mais aussi parce que pour vivre (et tant qu'à faire avoir les moyens de profiter de la vie), il faut bien que les pépètes viennent de quelque part... Un personnage qui revient, c'est donc aussi être rassuré, parce qu'on a des dates sur notre agenda, et non un gros trou qui parfois peut devenir terrifiant. Si c'est un personnage qui parle beaucoup, c'est youpi ! Et si en plus on l'aime, c'est triple youpi ! Le bonheur assuré quoi !

R.S : Pour doubler un personnage animé, est-il indispensable de garder une âme d'enfant ?

C.M : Sans vouloir faire de la philo à 2 balles, je crois que pour vivre déjà il est nécessaire de garder une âme d'enfant. Donc a fortiori pour "jouer", que ce soit un personnage animé ou non. On n'est pas "comédien". On "joue" la comédie, il me semble que ça veut dire beaucoup de choses.

R.S : Tu es également auteur. Ton livre "Chroniques australiennes" raconte cette période où tu as quitté la France. Peux-tu en dire quelques mots ?

C.M : J'étais à un moment de ma vie où j'avais envie d'autre chose et de réaliser un rêve de gosse qui me tenait à cœur. C'était à ce moment ou jamais. Et si c'était à refaire, je recommencerais ! Je suis très contente d'être rentrée, mais parfois tout de même j'ai un petit pincement au cœur que ça n'ait pas marché comme je l'aurais voulu. C'était une aventure tellement immense ! Elle m'a apporté énormément, et j'avoue que je ne retrouve pas ici la même humanité, la même sincérité, la même simplicité et la même chaleur humaine dont j'ai besoin. A la base, ce livre est parti des mails que j'envoyais aux copains pour ne pas me sentir seule et coupée de mon ancienne vie puisque j'étais partie avec l'intention de m'installer là-bas définitivement. En rentrant, quelques amis - deux en particulier dont l'avis compte beaucoup pour moi - m'ont dit que je devrais vraiment tenter de faire éditer les chroniques. J'ai tout réécrit pour que ça ne ressemble plus à de simples mails, puis j'ai envoyé quelques exemplaires sans me faire d'illusions, sachant que le monde de l'édition, s'il m'est totalement inconnu, n'est pas plus tendre que notre univers du show-biz. Et puis finalement... Alors j'espère qu'elles auront du succès.

R.S : Quels sont tes hobbies ?

C.M : Je fais du dessin, de la couture, je bricole aussi énormément. Je fais parfois mes meubles et je répare tout ce que je peux moi-même, j'adore ça. J'écris aussi beaucoup. Si j'en avais eu le talent, j'aurais adoré être écrivain. Je lis (une vraie drogue !), je vois beaucoup de films, je vais moins au théâtre en revanche, parce que je trouve que ça reste un loisir cher et j'ai bien souvent été déçue. Je fais du ski (à l'occasion), de l'escalade (toujours à l'occasion), de la natation, et je marche, je marche, je marche…J'adore flâner dans Paris, il y a toujours quelque chose à découvrir. Et puis, je voyage dès que je peux. J'aimerais tellement tout faire, tout voir ! En fait, en plus d'être comédienne, si j'avais plus d'une vie et le compte en banque de Paris Hilton, j'aurais adoré être architecte et décoratrice d'intérieur, styliste-modéliste, écrivain, et Nicolas Hulot pour la chance qu'il a de pratiquer toutes ces disciplines sportives et de visiter des endroits du globes insolites au travers de son métier.

R.S : Merci beaucoup Chantal.

C.M : Avec plaisir ! Ben moi qui ne suis d'habitude pas bavarde, j'en ai dit beaucoup... trop ? Quoi qu'il en soit, merci à toi de consacrer un peu de ton temps à notre discipline.

Interview de mars 2009
Top