RSDOUBLAGE
contactez-nous

Juliette Lamboley

• Genres :
Voix Enfant garçon, Voix Enfant fille, Voix Adolescent fille, Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme
• Tonalité :
Aiguë, Medium, Grave
• Langues parlées :
Anglais avec accent non déterminé

Doublage

télévision, VOD & DVD
2018
Doris (Janne)
série
2020/....
série
2017/....
Babylon Berlin (Leonore Seegers)
série
2020/....
Manayek (Oksana Manhamov)
série
2019/....
Servant (Kaylee)
série
2019

Formation

2008/2011 Licence de philosophie, histoire et littérature
2012/2014 Ecole de la cité
2006/2008 Conservatoire Erik Satie

Arts

Sculpture, dessin, photo

Cinéma

2021 "Annie colère" réalisé par Blandine Lenoir
2012 "La cité rose" réalisé par Julien Abraham
2010 "Nos résistances" réalisé par Romain Cogitore
2010 "15 ans et demi" réalisé par Thomas Sorriaux & François Desagnat. Révélation César 2009
2007 "L'Auberge rouge" réalisé par Gérard Krawczyk
2001 "Le pacte des loups" réalisé par Chistophe Gans

Clips

2017 Superjava "Resist the fold" - Clément Métayer
2015 Lomepal "La Marelle"

Courts métrages

2020 "Mon Amour" réalisé par Nailia Harzoune
2019 "Rap night" réalisé par Salvatore Lista. Canal+, avec Solène Rigot et Benjamin Siksou. Festival francophone d'Angoulême
2018 "Memoria" réalisé par Léo Ponge. France 3
2017 "The perfect individual" réalisé par Arthur Grand. La Femis
2013 "Carapace" réalisé par Flora Molinié. Arte
2011 "Deep inside" réalisé par Marc Gibaja. Talents Cannes Adami 2011
2011 "Folks" réalisé par Frédéric Guelaff

Danse

Classique (8 ans de conservatoire), salsa (notions)

Langues

Anglais (bilingue)
Espagnol (notions)

Musique

Violoncelle (8 ans de conservatoire), guitare (notions), piano (notions), chant

Sports

Ski (très bon niveau), équitation (galop 4), tennis (notions)

Télévision

2021 "Narvalo" (Saison 2) réalisé par Matthieu Longatte
2019 "Falltown" réalisé par Quentin Merabet
2019 "Les bracelets rouges" (Saison 3) réalisé par Julien Abraham, Christophe Campos et Julien Mainguy
2018 "Les bracelets rouges" (Saison 2) réalisé par Nicolas Cuche
2018 "Ce soir là ou les jours d'après" réalisé par Marion Laine
2018 "Calls" réalisé par Timothée Hochet. Canal+
2018 "Les bracelets rouges" réalisé par Nicolas Cuche. Festival de La Rochelle 2017
2016 "Prof T" réalisé par Nicolas Cuche
2015 "Accusés" réalisé par Julien Despaux
2012 "Rouge Brésil" réalisé par Sylvain Archambault
2009 "Cartouche, le brigant magnifique" réalisé par Henri Helman
2008 "Le lien" réalisé par Denis Malleval. Prix spécial du Jury au Festival de la Fiction 2007 de La Rochelle
2007 "Agathe contre Agathe" réalisé par Thierry Binisti
2007 "Le procés de Bobigny" réalisé par François Luciani. Prix spécial du Jury du Festival de Luchon 2006
2007 "Les Inséparables" réalisé par Elisabeth Rappeneau
2007 "Mademoiselle Gigi" réalisé par Caroline Huppert. Nymphe d'or de la meilleure actrice , prix de la meilleure mise en scène, prix du meilleur film de télévision du Festival de Monté Carlo 2006
2005 "Retour à la vie" réalisé par Daniel Janneau
2000 "L'enfant de la honte" réalisé par Claudio Tonetti

Théâtre

2019/2021 "Else(s) - Marion Conejero. Théâtre Gérard Philippe
2018/2020 "Edmond" Alexis Michalik. Théâtre du Palais Royal
2018 "Laboratoire de formation" (Comédie de Caen (CDN) avec Robert Cantarella)
2017 "Les monologues du vagin" Coralie Miller. Théâtre du "Chien qui fume", Comédie de Paris, Festival d'Avignon
2008 "L'importance d'être constant" P. Laville. Tournée

Web

2016 "Somnambule" Timothée Hochet. Studio Movie / Canal+
2016 "Uplife" Timothée Hochet. GG / Canal+
2016 "En passant pécho : Qui veut épouser cokeman ?" - Ken & Ryu (Julien Hollande)

Interview

R.S : Bonjour Juliette.

J.L : Bonjour Reynald, et merci de m’accueillir sur ton site :)

R.S : D’où vient le fait que tu sois bilingue ?

J.L : J’ai eu la chance de faire tout mon collège à l’EAB - Ecole Active Bilingue (anglais) à Paris et, par la suite, j’ai fait beaucoup de stages de jeu en Angleterre et aux Etats-Unis, et j’ai joué dans un film en anglais Rouge Brésil de Sylvain Archambault avec Stellan Skarsgaard.

R.S : Tu as passé une licence de philosophie, histoire et littérature, afin d'avoir un bagage "pour le cas où" ?

J.L : Après ma formation de comédienne, ça me plaisait beaucoup de continuer à étudier, me nourrir intellectuellement, rencontrer des personnes d’autres milieux, apprendre des choses qui n’ont rien à voir avec mon métier, mais qui me remplissent et m’étoffent. Ce qui sert toujours pour jouer des personnages de toute façon ! ;) Et ensuite j’ai fait une école de cinéma, l’Ecole de la Cité, pour apprendre à écrire et réaliser des films :) Mais je n’ai jamais envisagé un autre métier. J’aime trop ça !

R.S : Comment as-tu commencé professionnellement ?

J.L : J’ai commencé à jouer enfant, à 8 ans. J’en avais envie depuis mes 6 ans, mais mes parents ne voulaient pas. Et la passion ne m’a jamais quittée.
J’ai eu la chance d’être repérée par un agent, Laurence Coudert, avec qui j’ai travaillé pendant plus de 10 ans. C’est grâce à elle que tout a commencé.

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

J.L : Complètement par hasard. Une année, j’ai été invitée à être jury du festival "Voix d’étoile", le festival de voix d’animation, et j’ai rencontré beaucoup de comédiens et comédiennes de doublage et de DA, qui m’ont invitée sur leurs plateaux par la suite, pour voir. Et j’ai trouvé cela fascinant et très amusant. Et puis j’ai plusieurs ami(e)s qui font régulièrement du doublage, comme Gauthier Battoue avec qui j’ai joué dans "Edmond" d’Alexis Michalik, et Léopoldine Serre, qui m’ont donné le goût et l’amusement du travail de la voix.

R.S : Etait-ce une discipline que tu envisageais déjà lorsque tu as décidé de devenir comédienne ?

J.L : Je connaissais plusieurs personnes qui faisaient cela, mais je n’y avais jamais vraiment réfléchi. Jusqu’à ce que je fasse un film avec Jaques Frantz (Le lien) qui jouait mon grand-père, et que je comprenne que c’était un vieux de la vieille. "Le parrain" du doublage ! Il avait parlé de moi à une DA à l’époque, pour un film, mais j’avais préféré partir en vacances avec mes parents en Italie... haha, la jeunesse ! Maintenant, je vois cela comme quelque chose de vraiment amusant et complémentaire avec tout le reste.

R.S : Tu as fait 8 ans de violoncelle. Pourquoi avoir choisi cet instrument et continues-tu aujourd'hui à en jouer ?

J.L : C’est une longue histoire. Dans ma famille, pratiquement tout le monde joue d’un instrument de musique. C’était donc normal que je commence à mon tour. Je voulais faire de la clarinette ou du violon, et j’ai atterri avec un violoncelle entre les jambes à  6 ans. Je me souviens avec plaisir de ces années de conservatoire, les rencontres incroyables que j’y ai faites, l’apprentissage du rythme, et le goût de la rigueur et du travail acharné. Ça, ça reste à vie !

R.S : Quels sont tes loisirs ?

J.L : Jouer... Sous toutes ses formes. C’est mon métier, mais aussi ma passion et mon loisir principal. Je ne m’en lasse jamais ! Haha ! Sinon, tout ce qui touche de près ou de loin à l’art me plaît en général. J’adore écrire, réaliser, faire de la photo, de la sculpture... J’aime aussi beaucoup le sport, le voyage, et puis... lire de la philosophie, bien sûr.

R.S : Merci beaucoup Juliette.

J.L : Merci à toi Reynald, et à bientôt.

Interview de mars 2022
Top