RSDOUBLAGE
contactez-nous

Catherine Hamilty

Doublage

cinéma
2007
Mongol (Oelun)
cinéma
2004
N'oublie jamais (Martha Shaw)
cinéma
2006
Voyeurs.com (Lydia Ann Layton)
cinéma
1998
Buffalo '66 (Wendy Balsam)
cinéma
1998
L.A. Stories (Rachel Krohn)
cinéma
1996
Crash (Gabrielle)
cinéma
1994
télévision, VOD & DVD
2001
Le courtier du coeur (Cathy Sherman)
série
2008/2009
Eleventh Hour (US) (Rebecca Wease)
télévision, VOD & DVD
2003
cinéma
2013
La Voleuse de livres (Frau Heinrich)
série
2007
Cape Wrath (Lori)
télévision, VOD & DVD
2010
Henri IV (Jeanne d'Albret)
série
1994/1998
cinéma
2000
In the Mood for Love (Mrs. Chan, nee Su Li-zhen)
cinéma
1998
Primary Colors (elle-même)
cinéma
2000
Shaft (Diane Palmieri)
télévision, VOD & DVD
1995
cinéma
1932
La Ruée (Helen - Nouveau doublage)
cinéma
2007
La Faille (Jennifer Crawford)
télévision, VOD & DVD
2015
série
2009/2014
Warehouse 13 (Coordinatrice du château)
cinéma
2009
Ma vie pour la tienne (Dr. Farquad)
série
1999
2267, l'ultime croisade (Dureena Nafeel)
série
2006/2007
Big Day (Brittany)
cinéma
2004
Collision (Ria)
cinéma
2001
cinéma
2003
série
2013/2016
cinéma
2003
Willard (Cathryn)
cinéma
2004
She Hate Me (Lucy Armstrong)
cinéma
2000
Treize jours (Helen O'Donnell)
cinéma
2002
Les divins secrets (Viviane Abbott 'Vivi' Walker jeune)
télévision, VOD & DVD
2002
Opération antisèche (Sammy enfant)
cinéma
1998
La Courtisane (Beatrice Venier)
série
1993/1999
Homicide (Sergent Kay Howard)
série
1995/1996
cinéma
1997
Drôles de pères (Carrie Lawrence)
cinéma
2000
Pain, Tulipes et Comédie (Rosalba Barletta)
série
1999/2005
Amy (Susie Nixon)
série
2002/2007
cinéma
2002
Mauvais piège (Mary McDill)
cinéma
1998
Primary Colors (elle-même)
cinéma
1995
Instant de bonheur (Luisa Spirito)
cinéma
1995
Trois Voeux (Jeanne Holman)
télévision, VOD & DVD
2014
série
2010/2017
Pretty Little Liars (Leona Vanderwaal)
cinéma
2007
Le Temps d'un été (Ethan jeune)
cinéma
1996
La Grande Nuit (Gabriella)
cinéma
1996
télévision, VOD & DVD
2013
télévision, VOD & DVD
2008
série
2009
Mission Antares (Claire Dereux)
série
2004/2008
ReGenesis (Caroline Morrison)
série
1997/2003
cinéma
2005
Adieu Cuba (Aurora Fellove)
série
2002/2003
Los Angeles : Division homicide (Inspecteur Sonia Robbins)
télévision, VOD & DVD
2005
Saving Milly (Milly)
série
1994/1999
Hartley Coeurs à Vif (Jodie Cooper)
télévision, VOD & DVD
2002
télévision, VOD & DVD
1994
cinéma
1996
L'effaceur (Dr. Lee Cullen)
cinéma
2001
Couple de stars (Gwen Harrison)
série
2015/....
Lucifer (Mme Cortez)
Bill Junior
animation
1999/2004
Delfy
animation
1991/1994
E.N.I.A.C.
animation
2004
Maman de Bill
animation
1999/2004
jeu vidéo
1988

Voix

Autre
Création de voix pour l’abeille du cirque Phoenix
Publicité
ASPA (Radio)
Publicité
C'est dit (Radio)
Publicité
Editions ESL (Internet)

Formation

Cours René Simon
Classe Laurence Constant

Cinéma

1990 "La Tribu" réalisé par Yves Boisset

Comédies musicales

2011 "Aimons sans cesse" de Jean-Louis Dillard et Daniel Morel, mise en scène de Sylvain Lemarié. Théâtre Saint Léon

Mise en scène

"Mystère Bouffe" de Dario Fo

Télévision

2001 "Julie Lescaut : Amour blessé" réalisé par Klaus Biedermann dans le rôle de Martine
1999 "Sam" d'Yves Boisset
1998 "Avocats & associés" réalisé par Philippe Triboit
1997 "Une leçon particulière" réalisé par Yves Boisset
1996 "Une femme d'honneur" réalisé par Philippe Monnier
1993 "L'Affaire Seznec" réalisé par Yves Boisset, dans le rôle de la Serveuse "Plat d'étain"
1986 "La force du destin" réalisé par Maurice Frydland
1986 "La guerre des femmes" réalisé par Pierre Bureau
1985 "Les colonnes du ciel" réalisé par Gabriel Axel
1983 "Marianne, une étoile pour Napoléon" réalisé par Marion Sarraut
1982 "L'écarteur" réalisé par Pierre Neurisse

Théâtre

2008 "Melinda et Melinda" adapté du film de Woody Allen par Jacqueline Cohen & Pierre Valmy et mise en scène de Pierre Valmy. Vingtième Théâtre
2001 "Le malade imaginaire" de Molière et mise en scène de Sylvain Lemarié, dans le rôle de la belle-mère. Théâtre de la porte Saint-Martin
2000 "Fables" de Jean de la Fontaine et mise en scène de Luc Ritz, Herblay et Sarcelles
1999 "L'oiseau bleu" de M.Maeterlink et mise en scène d'Olivier Morançais, dans le rôle de la fée
1999 "Requiem pour une fin de millénaire" de R. Lombardot et mise en scène d'Olivier Morançais, Herblay, dans le rôle de la journaliste
1998 "Le bel indifférent" de Jean Cocteau et mise en scène de Gérald Ascargorta. Avignon off 94 et Théâtre des cinq diamants
1995 "Le malentendu" d'Albert Camus et mise en scène de Olivier Morançais, dans le rôle de Martha. Théâtre Paris plaine
"Soudain l'été dernier" de T. Williams et mise en scène d'Olivier Morançais, dans le rôle de Catherine. Avignon off 92/93. St Thomas et tournée
"Le misanthrope de toujours" mise en scène d'Olivier Morançais, dans le rôle de Célimène. Avignon off 89 Studio St Thomas Tournée C.D.N du Nord-Pas-de-Calais
"La liberté ou la mort" mise en scène de Robert Hossein, dans le rôle d'E. Duplay. Au Palais des congrès
"L'idiot" de Dostoïevski et mise en scène de Jacques Mauclair, dans le rôle de Varia. Au nouveau théâtre Mouffetard et Mathurins
"Le bourgeois gentilhomme" de Molière et mise en scène de Daniel Thuan, dans le rôle de Lucile
"Le malade imaginaire" de Molière et mise en scène de Daniel Thuan, dans le rôle d'Angélique. Théâtre du Gymnase
"Le médecin malgré lui" de Molière et mise en scène de C. Grau-Steff, dans le rôle de Lucinde
"Les fourberies de Scapin" de Molière et mise en scène de Jacques Guibal, dans le rôle de Hyacinthe. Théâtre Fontaine et Renaissance

Interview

R.S : Catherine bonjour !

C.H : Bonjour.

R.S : Comment s'est révélée ta passion pour la comédie ?

C.H : Toute petite, j'aimais inventer des personnages qui me faisaient oublier la réalité. J'adore rêver !

R.S : Es-tu issue d'une famille de comédiens ?

C.H : Pas du tout, il n'y a aucun artiste dans ma famille. J'étais donc le vilain petit canard d'une famille issue d'une éducation stricte, très 19ème siècle... J'avais envie de m'évader !

R.S : Pour en avoir parlé ensemble, je sais que ton arrivée dans le doublage s'est faite grâce à 3 personnes en particulier. Peux-tu en parler ?

C.H : Ma première belle rencontre et ma première chance dans cette partie du métier, je la dois à Madame Béatrice Delfe, une "grande dame", et je ne l'oublierai jamais. C'est aussi quelqu'un que j'admire et respecte profondément ! Ensuite, il y a une superbe rencontre avec la "tribu" Murcier : d'abord Philippe, qui m'a donné le premier rôle dans un film cinéma pour doubler Rosanna Arquette dans "Pulp Fiction", puis Edouard et ensuite Françoise. J'admire leur qualité de travail, d'êtres humains et leur pureté envers et contre tout. Et enfin la chance de rencontrer Danièle Perret et Déborah Perret, en qui j'ai toute confiance et dont les qualités humaines et professionnelles m'inspirent respect et amitié. Ce sont des êtres rares qui motivent l'envie que j'ai de continuer.

R.S : Se mettre dans la peau d'une comédienne aussi célèbre que Catherine Zeta-Jones doit procurer une drôle de sensation ?

C.H : Je ne pense pas qu'on se mette dans la peau d'une comédienne. On appréhende d'abord ce qu'elle a sorti d'elle-même et ce qu'elle nous livre à travers tel ou tel personnage. Nous attachons toute notre attention à lui être le plus fidèle possible. Bien sûr, certains acteurs très connus ont souvent un jeu dont nous retrouvons des similitudes à travers plusieurs films, mais le propre d'un grand acteur n'est-il pas de nous surprendre à travers des histoires et des personnages très différents ? Quand un film est bien écrit, bien joué et bien réalisé, c'est toujours un bonheur et un challenge d'arriver à se fondre le plus possible dans le rôle tel que l'a interprété la comédienne en version originale.

R.S : Le doublage a cette particularité d'offrir des rôles inimaginables. Est-ce pour toi une raison supplémentaire de s'y adonner ?

C.H : Il est vrai que nous ne sommes pas physiquement engagés et de ce fait on peut, selon les demandes, interpréter des personnages qu'on n'aurait jamais abordés ni au théâtre, ni à la télévision, ni au cinéma. Et cela est très amusant et intéressant.

R.S : Avec le recul, avoir participé à une série de qualité comme "Homicide" doit apporter un sentiment de grande satisfaction ?

C.H : Ce qui apporte le plus de satisfaction c'est de travailler dans un contexte sympathique, dans une série de qualité, avec une "bande" d'interprètes très motivés et heureux de travailler ensemble. Cela créée une émulation et je pense que ça s'entend. C'est un de mes plus jolis souvenirs de travail d'équipe.

R.S : Est-ce que le doublage t'aide dans tes autres activités ?

C.H : Il m'a appris beaucoup. C'est une école de rigueur, d'humilité, de disponibilité. C'est la particularité de notre métier de proposer des "techniques" de travail très différentes et qui sont là pour nous enrichir.

R.S : Une chose qui m'a fasciné chez toi, c'est l'admiration que tu portes à certains grands noms comme Louis de Funès, Serge Reggiani... et ce besoin de le leur témoigner en attendant parfois très longtemps après le spectacle.

C.H : Je crois que certaines personnalités nourrissent notre vie. Pour ma part, pour aimer quelqu'un, j'ai besoin de l'admirer. Nous avons parlé de deux figures emblématiques de notre métier que je respecte et à qui, par un témoignage d'admiration, je voulais rendre un peu de l'émotion et de la joie qu'ils m'avaient données. Il y en a d'autres, mais je ne les citerai pas. Je crois que ce métier est merveilleux aussi parce qu'il nous donne des émotions qu'on ne rencontrerait pas ailleurs et je trouve bien de remercier une personne qui vous a "transporté" ou tout juste permis de rêver.

R.S : Et pour le plaisir, quel sont tes hobbies en dehors de ton métier ?

C.H : La musique, la lecture, l'écriture, les rendez-vous entre amis...

R.S : Merci beaucoup.

Interview de mai 2004
Top