RSDOUBLAGE
contactez-nous

Marie Lemiale

• Genres:
Voix Jeune adulte femme, Voix Adulte femme, Voix Senior femme
• Tonalité:
Medium, Grave
• Langues parlées:
Anglais avec accent non déterminé

Doublage

télévision, VOD & DVD
(Nicole Wentworth)
série
(Cathy)
télévision, VOD & DVD
(Melanie)
série
(Cliente de la poissonnerie)
série
(Dr. Jo)
série
(Propriétaire du dortoir)
télévision, VOD & DVD
(Colette)
série
(Docteur)
série
(Elvira)
série
(Journaliste)
télévision, VOD & DVD
(Carla)
série
(Infirmière Longino)

Voix

Documentaire
9/11: Stories from the City (Narration)
Série documentaire
Marvel Studios Rassemblement (Saison 1, ép. 3)
Voice-over
Heroes
Voice-over
Tiger Mafia

Formation

Cinéma, théâtre :
2021 Stage de perfectionnement aux techniques de doublage avec les Séraphins (Véronique Picciotto, Marc Saez)
2020/2021: Ateliers de Doublage Rhinocéros
2019 Stage de formation de l'acteur aux techniques du doublage et aux enregistrements multimédia. Animé par les Séraphins (Véronique Picciotto et Marc Saez)
2011 Stage de comédien au micro, dirigé par Nicolas Planchais, à l'I.N.A.
2009 Stage de Jeu Face Caméra avec Nora Habib et Pascal Louan
2008 Stage de doublage, commentaire, voice-over avec Jean Barney, Vincent Violette et François Dunoyer
2007 Coaching d’acteurs à l'Acteur Studio avec Pascale Ruben
2005 Stage de Jeu Face Caméra avec Fabrice du Welz
2000/2003 Stages de clown avec le Bataclown & Clownambule
1997/1999 Conservatoire d’Art Dramatique d’Orléans avec :
Amédée Bricolo : Comédia del'Arte & Travail sur le clown
Niseema Theillaud : Travail sur l’énergie & Travail sur les alexandrins baroques
Jean-Claude Cotillard : Expression corporelle, improvisations
Nicole Mérouze : Travail de scènes (Tchékhov, Botho Strauss)

Chant : Voix de Mezzo-Soprano :
1991/1995 Cours de chant individuels avec Jasmin Martorell au Centre Polyphonique de Lille

Spectacles vivants

2021 "Hot Dog, Sex Canis" de Aline Dubromel, CIE idées mobiles
2017/2021 "Brèves de Comptoir" de JM Gourio - mise en scène de Nathalie Chouteau, Cie Toutes Directions
2016/2018 "Le Grand Voyage" d'André Séréni - mise en scène d'Aline Dubromel, Cie Idées Mobiles
2015/2018 "Le Lavoir" de D. Durvin et H. Prévost - mise en scène de N. Chouteau, dans le rôle de Gilberte, Cie Toutes Directions
2014/2021 "A Consommer avant Le" spectacle chanté - mise en scène d'Aline Dubromel, Cie Idées Mobiles
2014/2017 "Polluair la Sorcière" spectacle jeune public - mise en scène de Laetitia Richard, Cie du Saut de l'Ange
2011/2014 "Les Kitch et Net" chansons originales, Cie du Faux Col
"Bisou et la Magicienne" spectacle de magie jeune public, production Arts Magiques Loisirs
2012/2013 "Pantin Pantine" conte musical d'Allain Leprest et Romain Didier, Cie Théâtre Buissonnier
2011/2012 "Les Ambitieux" pièce d'Antoine Smadja - mise en scène de l'auteur, Cie Vitascène
2007/2010 "Le Conte des 1001 Sources" spectacle jeune public, production Spectacles Sébastien
"Chansons roses" répertoire de chansons légères, avec Daniel Prat et Florent Gateau
2006/2009 Comédienne-lectrice de la "Compagnie des Lecteurs" de Livre au Centre
2006/2008 Comédienne intervenante de l'association littéraire "Tu Connais la Nouvelle"
2006 "Misterioso 119" de Koffi Kwahulé - mise en scène de Jean-Marc Poullet
"Cloyn, conte arboriflore" d'Aline Dubromel - mise en scène de l'auteur
2004/2005 "Un Jeune Homme Pressé" et "En Manches de Chemise" d'Eugène Labiche - mise en scène de Christophe Piret
Pièce de Jean-Marc Poullet - mise en scène de l'auteur, Cie de l'Eau Qui Dort
2001/2003 "Bangré-Nooma" spectacle de rue masqué sous la direction de Thierry Falvisaner, tournée au Burkina Faso
"Inventaires" de Philippe Minyana - mise en scène de Christophe Piret, Théâtre de Chambre
"Music-Hall" de Jean-Luc Lagarce - mise en scène d'Irina Dalle, Théâtre de la Valse
2000/2001 "Epiderme" mise en scène et chorégraphie d'Isabelle Dierx, Cie de l’OEuf à 10 Pas

Tournages

2013/2019 "Sketchs pour Groland" Canal+
2015 "A Tout Prix" réalisé par Philippe Dajoux, dans le rôle de Marie. TF1
2014 "La Belle Vie" réalisé par Jean Denizot, dans le rôle de Maryse. LM, Mezzanine Films, prix Europa Cinemas, Venice Days
2013 "Sur les Traces du Disparu" réalisé par Hervé Vacheresse, dans le rôle de Chloé. France 3
2009 Film institutionnel pour le site internet de la Société Générale, Realize Production
2007 "La Dame de Monsoreau" réalisé par Michel Hassan, téléfilm, Telfrance
2006 "L'homme qui marche" d'Aurélia Georges, LM, Château-rouge productions
2005 "Terminus Nord" de Véronique Lalubie, CM, Château-rouge productions
"Week-end à Zuydcoote, etc." de Céline Huyghebaert, CM, production Le Fresnoy

Interview

R.S : Bonjour Marie.

M.L : Bonjour Reynald,

R.S : Vous avez commencé votre formation de comédienne à Orléans. Vous saviez qu'il serait quasiment incontournable de venir par la suite à Paris pour entamer une carrière professionnelle ?

M.L : Non, car on peut tout à fait vivre de son métier de comédien à Orléans (ou n'importe où en province) ! Beaucoup y parviennent très bien. Je travaille d'ailleurs toujours avec deux compagnies de théâtre de la région. Mais c'est vrai qu'on n'y fait pas de doublage...

R.S : Quels bénéfices avez-vous tirés de vos stages de clown ?

M.L : Le clown est dans le moment présent, il est un être sensible et émotionnel, il n'a pas de filtre. Les impros clown, en dehors d'être jouissives, permettent de mieux se connaître soi et dans la relation. Pour un comédien c'est un socle solide et une mine de trésors. Il peut être un outil dans le domaine du doublage car l'acteur qui double se met dans l'état et l'instant de celui qu'il double, il doit pouvoir ressentir dans l'immédiateté l'enjeu d'une scène, les états émotionnels, les relations entre les personnages.

R.S : Comment s'est faite votre insertion professionnelle ?

M.L : Je me suis formée au conservatoire d'art dramatique d'Orléans pendant trois ans puis j'ai commencé à travailler avec des compagnies de la région, tout en continuant à me former par le biais de stages assez diversifiés. Je suis originaire du Nord et j'étais venue à Orléans au départ pour travailler le chant lyrique, mais je suis passée à autre chose, même si je continue de chanter dans la plupart des spectacles dans lesquels je joue. Quand par la suite je suis allée vivre à Paris, j'avais en tête de faire du doublage.

R.S : Comment avez-vous commencé le doublage ?

M.L : En arrivant à Paris, j'ai presque tout de suite fait un premier stage de doublage, puis j'ai arpenté les studios afin de rencontrer les DA, effectuant cette fameuse entreprise de démarchage qui n'a jamais été facile pour moi. Quand j'ai commencé à travailler, j'ai arrêté de démarcher... mauvaise idée, je n'avais pas rencontré assez de DA. Pendant quelques années je me suis investie dans d'autres projets professionnels mais le doublage me manquait trop. J'ai donc fait un nouveau stage, puis des ateliers, puis un autre stage et encore des ateliers. Cela m'a permis à la fois de m'entraîner régulièrement et de rencontrer des DA. De ce fait, j’ai recommencé à travailler en doublage. Et je suis bien déterminée à continuer car le doublage est le domaine de mon métier qui me passionne plus que tout !

R.S : Etait-ce une discipline à laquelle vous songiez dès le départ ?

M.L : Oui !!!!!!!!!! Dès mon enfance ! Avant même de savoir lire, j'avais des livres-disques que j'apprenais par cœur et que je récitais avec les intonations de chaque personnage. Dès que j'ai su lire, j'ai lu constamment à voix haute, je jouais ce que je lisais. Ensuite, bien plus tard, en regardant des films ou des séries, j'imaginais à quel point ce travail pouvait être passionnant.

R.S : Comment regardez-vous le doublage ? Comme une valeur ajoutée ou un mal nécessaire ?

M.L : Comme une valeur ajoutée +++ bien sûr ! Le résultat d'une bonne VF, c'est deux comédiens pour un même rôle. Je ne regarde que les VF. N'étant pas bilingue, je trouve frustrant de regarder un film en devant lire les sous-titres. De mon point de vue, la qualité du doublage en France est telle qu'elle peut même améliorer la VO. Mais je parle en passionnée.

R.S : Quels sont vos loisirs ?

M.L : J'ai une activité à la maison : j'ai un petit élevage de chats de race Maine Coon. Ces adorables minous demandent beaucoup d’attention et de soins, c'est un loisir et un travail à la fois. Je pratique aussi la généalogie depuis le premier confinement, j'ai fait quelques découvertes en ayant l'impression d'être une enquêtrice.

R.S : Merci beaucoup Marie.

M.L : Merci à toi Reynald pour cette interview personnalisée, c'est très agréable !

Interview d'octobre 2021
Top