RSDOUBLAGE
contactez-nous

Michel Mella

• Genres:
Voix Adulte homme, Voix Senior homme
• Tonalité:
Aiguë, Medium, Grave
• Langues parlées:
Allemand, Anglais avec accent non déterminé, Anglais avec accent américain, Italien
• Accents:
Allemand, Anglais, Arabe, Canadien, Espagnol, Europe centrale (polonais, tchèque, hongrois, etc.), Italien, Russe

Doublage

cinéma
2001
L'Amour extra-large (Mauricio Wilson)
série
2002/2009
Monk (Marty Eels)
animation
2002
Le Bossu de Notre-Dame 2 : Le Secret de Quasimodo (Hugo, la Rocaille - voix parlée & chantée)
animation
1996
Le Bossu de Notre-Dame (Hugo, la Rocaille - voix parlée & chantée)
télévision, VOD & DVD
2001
cinéma
1996
Mesure d'urgence (Det. Stone)
cinéma
2006
Mise à prix (Morris Mecklen)
cinéma
1993
série
2012/2018
Major Crimes (Peter Goldman)
série
2011/2018
New Girl (Principal Foster)
série
2006
Dernier recours (Harry Sharp)
série
2005/2012
série
2004/2008
Boston Justice (Dr. Zachary Simon)
série
1999/....
New York Unité Spéciale (Robert Fischer)
série
1997/2004
série
2003/2010
cinéma
1996
Disjoncté (Rick)
animation
2002
cinéma
1981
Les Bleus (2ème classe Dewey 'Ox' / 'Le Bœuf' Oxberger - 2ème doublage)
série
2016
Vinyl (Julian 'Julie' Silver)
série
2013/2020
Ray Donovan (Emerson Lake)
série
2015/2019
Sneaky Pete (Bo Lockley)
série
2005
Blind Justice (Lloyd Crider)
cinéma
1987
série
2013/....
Les Enquêtes de Morse (Charlie Thursday)
cinéma
1989
Touche pas à ma fille (Doug Simpson)
cinéma
2008
Spartatouille (Xerxes)
série
1965/1971
Papa Schultz (Cpl. Peter Newkirk - 2ème voix)
série
2003/2004
Whoopi (Nasim)
cinéma
1992
Monsieur le député (Ira Schecter)
cinéma
1992
Chaplin (Roland Totheroh)
télévision, VOD & DVD
1993
animation
2018/....
Désenchantée (Stan le bourreau)
cinéma
2003
Deux en un (Howard)
cinéma
1992
Wayne's World (Russell Finley)
série
2000/2006
cinéma
2004
Sideways (Miles Raymond)
cinéma
2002
Méchant menteur (Marty Wolf)
cinéma
2000
Big Mamma (John)
cinéma
1998
The Truman Show (Directeur du poste de commande)
cinéma
1998
Dr. Dolittle (Blaine)
cinéma
1997
cinéma
1991
Un bon flic (Mickey Garrett)
cinéma
2001
Session 9 (Bill Griggs)
cinéma
1988
série
2007/2009
Flight of the Conchords (lui-même, le présentateur)
série
1999/2001
cinéma
2010
The Social Network (Avocat de Facebook)
cinéma
1986
Soul Man (Mark Watson)
cinéma
1994
cinéma
1992
série
2005/2020
Esprits Criminels (Michael Ryer)
cinéma
1994
The Mask (Charlie Schumaker)
série
1985/1989
Brigade de nuit (Inspecteur Dave Jefferson)
série
1984/1998
Alas Smith & Jones (Rôles divers)
cinéma
1979
Monty Python, la vie de Brian (Mandy Cohen / Colin / Simon the Holy Man / Bob Hoskins...)
série
1984/1996
Arabesque (Vincent Polaski)
cinéma
1991
Europa (Lawrence Hartmann)
cinéma
1995
cinéma
1990
cinéma
1989
cinéma
1992
Basic Instinct (John Correli)
cinéma
1989
Turner & Hooch (Kevin Williams)
série
1973/....
Les Feux de l'Amour (Dr. Dennis Okamura)
cinéma
1987
Cheeseburger Film Sandwich (Trent - 1er doublage)
cinéma
1986
Le Sixième sens (Freddy Lounds)
cinéma
2003
Happy Hour (Tulley)
cinéma
2001
The Bank (Simon O'Reilly)
télévision, VOD & DVD
1995
Accusée d'amour (Earl Cleaver)
cinéma
2003
Intolérable cruauté (Père Scott)
cinéma
2004
Et l'homme créa la femme (Dave Markowitz)
cinéma
2000
Escrocs mais pas trop (Benny Borkowshi)
cinéma
1996
Prof et rebelle (Richard Clark)
cinéma
1994
L'or de Curly (Glen Robbins)
télévision, VOD & DVD
2017
Sandy Wexler (lui-même)
télévision, VOD & DVD
2015
The Ridiculous 6 (Ezekiel Grant)
télévision, VOD & DVD
2001
Le courtier du coeur (Barry Sherman)
série
2003/2015
Mon Oncle Charlie (Archie Baldwin)
série
2000/2001
Bette (lui-même)
animation
2012
Hôtel Transylvanie (Quasimodo, le chef cuisinier)
cinéma
1994
série
2004/2010
Lost, les disparus (David Reyes)
animation
2004
animation
1994
série
1985
Superminds (Dr. Billy Hayes)
série
2012/2018
Major Crimes (Agent Mark Evans)
série
1989/2001
Alerte à Malibu (Harvey Miller)
cinéma
1998
Le Prince de Sicile (Anthony 'Tony' Cortino)
télévision, VOD & DVD
2006
série
2005/2010
Ghost Whisperer (Professeur Rick Payne)
série
2002/2009
Monk (Harrison Powell)
cinéma
2002
Le Club des Empereurs (James Ellerby)
télévision, VOD & DVD
2014
série
1994/1999
Viper (Franklin 'Frankie' X. Waters)
cinéma
1990
Les Anges de la nuit (Jackie Flannery)
série
1996/2000
Le Caméléon (Argyle)
cinéma
1987
Cheeseburger Film Sandwich (Sy Swerdlow - 1er doublage)
cinéma
1996
City Hall (Abe Goodman)
série
2004/2011
Entourage (lui-même)
série
1997/2004
The Practice, Bobby Donnell & associés (Theodore 'Teddy' Maynard)
cinéma
1997
Pêche Party (Joe Waters)
cinéma
1995
Casino (Nicky Santoro)
cinéma
1994
Jimmy Hollywood (Jimmy Alto)
cinéma
1992
Mon Cousin Vinny (Vincent Gambini)
cinéma
1991
Le Proprio (Louie Kritski)
cinéma
1984
Il était une fois en Amérique (Frankie - 2ème doublage)
cinéma
1987
Cheeseburger Film Sandwich (Rick Raddnitz - 1er doublage)
cinéma
1996
Le Club des ex (Duarto Feliz)
télévision, VOD & DVD
1995
The Infiltrator (Yaron Svoray)
cinéma
1988
cinéma
1989
Télé ringards (Stanley Spadowski)
cinéma
2004
série
2002/2009
Monk (Hal Tucker)
cinéma
1990
Business Oblige (Robert Benham)
cinéma
2013
No Pain No Gain (Frank Griga)
cinéma
1995
cinéma
1994
Angie (Jerry)
cinéma
1986
Week-end de terreur (Chaz Vyshinski)
cinéma
1988
Les Accusés (Cliff 'Scorpion' Albrect)
cinéma
1996
cinéma
1995
Nixon (Herb Klein)
cinéma
1990
série
1999/....
Commissaire Montalbano (Agatino Catarella - 2ème voix)
série
2005/2007
Close to Home : Juste cause (Inspecteur Cesario Marquez)
série
1998
Alexei Show (lui-même / Bobby Chariot / divers)
série
1994-1995
The All New Alexei Sayle Show (lui-même / Bobby Chariot / divers)
cinéma
1999
cinéma
1999
A tombeau ouvert (voix-radio)
cinéma
1989
Week-end chez Bernie (Richard Parker)
cinéma
1986
Rose Bonbon (Steff)
cinéma
1992
cinéma
1990
Maman, j'ai raté l'Avion (Marv Merchants)
cinéma
1998
cinéma
2000
Presque célèbre (Dick Roswell - 1er doublage)
cinéma
1993
Wayne's World 2 (lui-même)
série
1994/2001
The Fast Show (Rôles divers)
cinéma
1995
Showgirls (Phil Newkirk)
cinéma
2001
L'intrus (Frank Morrison)
série
2001/2004
Le Protecteur (William 'Billy' Henson)
cinéma
2009
cinéma
1998
He Got Game (Coach Billy Sunday)
cinéma
1995
cinéma
1991
Jungle Fever (Paulie Carbone)
cinéma
1990
Mo' Better Blue (Moe Flatbush)
cinéma
1985
série
2007/2009
cinéma
1997
télévision, VOD & DVD
2005
cinéma
1990
Young Guns 2 (Charles Phalen)
cinéma
1994
The Mask (Burt Ripley)
cinéma
2017
Baby Driver (The Butcher)
série
1990-1991
Max Glick (Henry Glick)
cinéma
2012
Prof poids lourd (Marty Streb)
cinéma
2008
Rien que pour vos cheveux (le Passager de la limousine)
cinéma
2006
télévision, VOD & DVD
2010
Sex Addicts (Burton)
télévision, VOD & DVD
2008
L'Invité de Noël "2008" (Oncle Ralph Kendall)
série
2009/2016
série
2009/2015
Parks and Recreation (Dr. Saperstein)
série
2005/2010
Numb3rs (Roger Bloom)
série
2001/2007
Preuve à l'appui (Dr. Jack Slocum)
série
1997/2004
série
1974/1984
Happy Days / Les jours heureux (Arthur 'Fonzie' Fonzarelli)
série
2003/2004
Coco Lapin
cinéma
2018
Extraterrestre Monstar rose
cinéma
1996
Porky Pig
cinéma
1996
Speedy Gonzales
cinéma
2003
Banzaï
animation
1995/1998
Brise-Bec
animation
1998
Carlo le calamar
animation
2015
CB
animation
1993
Coco Lapin
animation
2011
Coco Lapin - 3ème doublage
animation
1977
Coco Lapin - voix chantée
animation
2003
Dalor
animation
2018/....
Doozer - voix parlée & chantée
animation
1983/1987
divers rôles
animation
1998/1999
Empereur Zurg
animation
2000
Flaps
animation
1993
Gabal
animation
2007/....
Gaetan, la Taupe
animation
2003
Garfield - voix chantée
animation
1988/1994
Garfield - voix chantée
animation
1987
Garfield - voix chantée
animation
1987
Garfield - voix chantée
animation
1986
Garfield - voix chantée
animation
1985
Garfield - voix chantée
animation
1984
Garfield - voix chantée
animation
1983
Garfield - voix chantée
animation
1982
Girophare
animation
1993
Harold, le père de Billy
animation
2001/2007
Hector - 2ème doublage
animation
1995/2000
Hercule
animation
1989
Japeth, le bouc - voix parlée & chantée
animation
2005
Jasper - voix de remplacement
animation
1997/1998
Jérôme
animation
2004
Leader des Pinatas - 2ème doublage
animation
1995/2000
Les Frères Trouillards
animation
2004
Lieutenant Plouc
animation
1997/1998
le Lièvre de Mars
animation
1993
le Rouge
animation
1995/2004
Makken
animation
2007/....
Mille-pattes - voix parlée & chantée
animation
1996
Mr. Moche
animation
1993
Noiraud
animation
1994
Pedro, le chihuhua - 2ème doublage
animation
1955
Pipo
animation
1994
Porky Pig
animation
2011/2014
Porky Pig - 2ème doublage
animation
1929/....
Proviseur Glenn Ponzi
animation
2012
Rafael
animation
2011
Rekkit
animation
2011/....
Robby
animation
2018/....
Sac à puces
animation
1997/1998
Sam Hoover
animation
2012
Skillit
animation
1995
Sorcerio
animation
2018/....
Speedy Gonzales
animation
2011/2014
Speedy Gonzales - 2ème doublage
animation
1929/....
Stanley Hopson
animation
2018/....
Superviso
animation
2018/....
Timide "doublage 2001"
animation
1937
Tlacuache
animation
2020
Turbo
animation
1990/1994
Wakko Warner
animation
1993/1998
Mushu
jeu vidéo
2006
Mushu
jeu vidéo
2002

Voix

CD
Mushu (de Mulan)
Emission TV
Quoi de neuf Bunny (Speedy Gonzales & Porky Pig)
Publicité
20th Century Fox
Publicité
Citroën
Publicité
Crédit Mutuel
Publicité
Ecco
Publicité
Ford
Publicité
Igloo
Publicité
Intermarché
Publicité
Kellogs
Publicité
Leroux
Publicité
Lesa Plann
Publicité
Luminance
Publicité
Mattel
Publicité
McDonald's
Publicité
Mir Laine
Publicité
Nesquik
Publicité
Peugeot
Publicité
Renault Kangoo
Publicité
Rires et Chansons
Publicité
Sécurité Routière
Publicité
Skyrock
Publicité
Speedy
Publicité
Tang
Publicité
Télé-Loisirs
Publicité
Vynilia

Adaptation

cinéma
2009
cinéma
2008
cinéma
2002
cinéma
2001
cinéma
2000
cinéma
2000
cinéma
1999
cinéma
1998
cinéma
1998
cinéma
1997
cinéma
1997
cinéma
1997
cinéma
1995
cinéma
1995
cinéma
1995
cinéma
1994
cinéma
1993
cinéma
1992
cinéma
1990
cinéma
1980
télévision, VOD & DVD
2020
télévision, VOD & DVD
2017
télévision, VOD & DVD
2016
télévision, VOD & DVD
2011
télévision, VOD & DVD
2010
télévision, VOD & DVD
2008
télévision, VOD & DVD
2006
télévision, VOD & DVD
2002
télévision, VOD & DVD
2002
télévision, VOD & DVD
2001
télévision, VOD & DVD
1998
télévision, VOD & DVD
1997
télévision, VOD & DVD
1996
Ballers (3 ép. - Saison 3)
série
2015/2019
Sneaky Pete (saison 2)
série
2015/2019
série
2015/2019
série
2012/2014
Web Therapy (4 ép.)
série
2011/2015
The League (5 ép.)
série
2009/2015
série
2009
série
2007/2008
série
2004/2013
série
2003/2007
série
2001/2005
série
1999/2001
série
1999
Darryl (4 ép.)
série
1998/2002
série
1998/1999
série
1998
Le Petit Malin (15 ép.)
série
1997/1999
série
1996/1997
Flipper (2 ép.)
série
1995/2000
série
1995/1996
série
1994/1999
série
1993/1999
Max Glick (15 ép.)
série
1990-1991
Code Quantum (9 ép.)
série
1989/1993
série
1989/1991
série
1987/1991
Downtown (4 ép.)
série
1986/1987
La Mafia (1 ép.)
série
1984/2001
Papa Schultz (14 ép.)
série
1965/1971
animation
2018/....
animation
2017/....
animation
2007/....
animation
2006/2008
animation
2006
animation
2005/2007
animation
2001/2005
animation
2000/2004
animation
1999/2000
Cliff Hanger (générique)
animation
1998/1999
animation
1998/1999
Timon et Pumbaa (27 ép.)
animation
1995/1998
animation
1994
The Sinbad Show (20 ép.)
animation
1993/1994
animation
1985/1987
Looney Tunes (+60 ép. - 2ème doublage)
animation
1929/....

Direction artistique

télévision, VOD & DVD
2006
série
1999/2001
série
1990-1991

Sous-titrage

cinéma
2002
cinéma
2002
cinéma
1994
cinéma
1993
télévision, VOD & DVD
2002

Chant

1976 Première partie de Georges Brassens à Bobino
Septembre 2013/Janvier 2016 (6 soirées) "Mella-Pression" : Chansons écrites et composées par moi, chantées an compagnie de Barbara Tissier et Patrick Vilbert, à l'Auguste Théâtre

Cinéma

1983 "La fiancée qui venait du froid" réalisé par Charles Nemes, le chef-monteur
1974 "S*P*Y*S" réalisé par Irvin Kershner, photographe et le coach des acteurs français
1973 "Les aventures de Rabbi Jacob" réalisé par Gérard Oury, dans le rôle d'un des trois amis du marié

Comédies musicales

"Jésus-Christ Superstar" dans le rôle de Simon Zealotes
"Godspell" dans les deux rôles comiques
"Starmania" au Palais des Congrès
"S.O.S. tendresse" dans le rôle d'un souteneur corse et pied-noir. Théâtre Daunou
"Barnum" doublure de Tom Pouce. Cirque d'Hiver
"Télé-Follies" pour Antenne 2, nombreux rôles dont Fred Mella
"Pal Joey" Opéra de wallonie / Liège (Joey; création européenne)
"Et nos Amours" spectacle Apollinaire. Théâtre 14 (spectacle sur Apollinaire, notamment Picasso)
"Les surgelés" au Point-virgule (Jardinière de légumes)
"Dirty Dancing"    Palais des Sports (Mr Shumaker)
"Singin'in the rain" Châtelet (doublure de Roscoe Dexter)
A part Jésus-Christ Superstar et Starmania, les rôles étaient joués, dansés et chantés

Institutionnel

"Le Défi EDF" soirée évènementielle aux Pyramides de Marly, co-présentée avec Isabelle Ganz - mise en scène de Jean-Loup Horwitz
"Théâtre à la Carte" Interventions lors de séminaires SNCF (Lille et Angers) - mise en scène de Jean-Loup Horwitz
"Film industriel" mise en scène de Jean-Loup Horwitz

Langues

Anglais courant (parfaitement bilingue)
Bon Italien
Allemand scolaire
Accents (Espagnol, Yiddish, Russe, etc.)

Musique

Guitare (rythmique)
Piano (Accompagnement pas trop sophistiqués)
Bonnes notions d'harmonie

Radio

De nombreux rôles principaux sur France Inter et France Culture, avec, C. Mallarmé, C. Rolland-Manuel, A Dave, etc...

Sports

Equitation
Ski
Natation
Golf
Alpinisme (rouillé)

Télévision

1999 "La Crim'" réalisé par Gérard Marx, dans le rôle d'un Italien délateur
1986 "Catherine" réalisé par Marion Sarraut, dans le rôle d'un ménestrel (rôle chanté)
1986 "Tous en boîte" réalisé par Charles Némes, dans le rôle d'un disk-jockey
1984 "La pendule" réalisé par Eric le Hung, dans le rôle de Giuseppe
1973 "Les écrivains" réalisé par Robert Guez, dans le rôle de Michel Marin
1972 "Les gens de Mogador" réalisé par Robert Mazoyer, dans le rôle d'un soldat de la guerre de 70

Théâtre

"La mégère apprivoisée" Jardin Shakespeare (Tranio)
"Sallam Chalom" de Serge Misrai à l’Aire Falguière (Sylvain Chalom)
"L'homme en morceaux" d’Elie-Georges Berreby  l’Aire Falguière (Jacques Hardy)

Interview

R.S : Michel bonjour !

M.M : Salut.

R.S : Tu es né dans le milieu artistique. Cela a-t-il eu une quelconque influence dans le fait de devenir toi-même artiste ?

M.M : C'est plus que probable. Quand tu vois des gens sourire à ton père et à ta mère à longueur de journée, tu te dis qu'ils sont tombés sur un filon. Lui, c'est parce qu'il était un chanteur populaire qui aimait aussi faire rire (il y avait de nombreux sketches dans les spectacles et pas seulement Les 3 cloches et La chanson de Lara) et l'autre parce qu'elle était très connue au Québec - où ils se sont rencontrés - et tournait des documentaires sur la France diffusés outre-Atlantique. Je suis un enfant-valise, un enfant-coulisse. On a même suivi le Radio Circus en caravane, alors que mon père chantait sous le chapiteau tous les soirs ! Puis, à la naissance de ma sœur, ma mère est restée plus sur Paris où elle s'est lancée dans le doublage en anglais, faisant "voix française" de Bardot, Deneuve, Girardot, etc. Je l'ai même entendue dernièrement dans un des rôles féminins d'Emmanuelle en anglais... Moi, je voulais faire le chanteur plus que l'acteur. Alors, à mon retour de Londres où j'avais vécu 6 mois, j'ai auditionné pour Double V, comédie musicale de Jean-Jacques Debout au Châtelet. Un bide noir ! Mais j'ai su que ce métier me plaisait, malgré les échecs, et j'ai auditionné pour Jésus-Christ Superstar, où j'ai fait la connaissance de Daniel Beretta et de Georges Caudron (qui ne traquait pas encore les petits hommes verts).

R.S : En tant que chanteur tu as même fait la première partie de Georges Brassens, j'imagine que c'est un bon souvenir !

M.M : C'est indélébile. Cela dit, tu chantes tes petites niaiseries que tu as le culot de trouver drôles et, quand tu te retournes, tu vois la silhouette difficile à manquer de Brassens qui te regarde et qui t'écoute. Imagine un peu l'impression que ça peut faire. Le Georges des coulisses devenait lui-même Brassens quand, chaque soir, de la salle je le voyais arriver sur scène, la guitare dans la paluche. C'est le charisme à l'état pur, ça ne s'explique pas.

R.S : Et ton entrée dans le milieu du doublage ?

M.M : Comme je te l'ai dit, ma mère faisait du doublage en anglais. A partir de 82, après en avoir fait un peu dans cette langue, dont des utilités dans le Molière d'Ariane Mnouchkine et dans Scum, en français, sous la direction d'Al Brave, j'ai eu le pied à l'étrier grâce à George Birt qui reprenait la direction des films russes dont les versions anglaises étaient destinées aux pays africains et anglophones en général. J'ai ainsi commencé au bas de l'échelle. Un jour, Jacqueline Porel m'a entendu sur des petits rôles dans La balance de Bob Swaim et elle m'a fait travailler. "Et nous voilà ce soir".

R.S : Ta voix très particulière, dans le bon sens du terme, a quand même eu un impact majeur non ?

M.M : Ça, n'est pas à moi de le dire. Je sais simplement que mon style un peu speed et le côté "ado qui n'a pas grandi" me permettent de faire des allumés et des excentriques. Pourquoi pas ? L'exception qui m'a ravi, ce fut sur Koundun, le film de Scorsese sur le Dalaï Lama où, grâce à la présence du perchman sur le plateau, j'ai pu jouer avec les fréquences graves de ma voix et exprimer la grande paix intérieure du précepteur que je doublais. Planant !

R.S : Le public aime avant tout retrouver ses "voix habituelles". D'ailleurs certaines chaînes le comprennent très bien, et savent que c'est primordial pour obtenir un succès. Qu'en penses-tu ?

M.M : Que l'on soit, comme toi, spécialiste du doublage ou spectateur de base, on a des voix dans l'oreille. La voix qui a le plus marqué le public est celle qui doit faire autorité. Souvent, c'est dû à la télé. Que l'on soit d'accord ou non avec le choix qui a été effectué la première fois, la moindre des politesses vis-à-vis du public, c'est de réutiliser la même voix. Hélas, grâce à ton site, et c’est tout à l’honneur du boulot titanesque que tu accomplis, certains D.A ont tendance à ne pas regarder ou chercher plus loin que tes pages. Ce n’est pas un reproche à ton égard, mais un fait. Conséquence : je ne double plus certains comédiens, dont Henry Winkler. Ma petite consolation sera qu’il est doublé par Nicolas Marié sur Barry, que Nicolas est un ami et un comédien exceptionnel.

R.S : L'adaptation a une grande place au milieu de toutes tes activités professionnelles. Quelle est l'origine de cette parfaite maîtrise de la langue anglaise ? Même si je me doute que ta maman y est pour beaucoup.

M.M : Oui, ma mère était bilingue et a joué d'ailleurs beaucoup plus souvent la comédie en anglais qu'en français. Elle a même joué Titania dans Le Songe d’une Nuit d’été à Montréal et Obéron était interprété par Christopher Plummer, vers la fin des années quarante. Je le parlais assez bien quand j'ai rencontré mon Anglaise de femme. Je le lisais beaucoup aussi. Je recommande Agatha Christie pour ceux qui veulent progresser, comme on recommande Simenon pour le français. Depuis, j'ai même attrapé un accent anglais qui amuse les copains américains quand je retourne sur les plateaux ou que je les croise dans les couloirs, lieu où je parle cent fois plus que le lignage des rôles dans lesquels on me distribue !

R.S : Pour t'avoir vu travailler, j'ai constaté que ça t'aidait beaucoup à trouver les mots justes lorsque tu enregistres et changer si besoin pour coller le plus possible à l'œuvre originale.

M.M : Il est évident que la connaissance approfondie d'une langue ne peut qu'aider à trouver une tournure qui corresponde en français. Je ne change pas pour faire mon intéressant, mais souvent parce qu'un adaptateur a mis une phrase vulgaire ou inexacte par facilité, par manque de vocabulaire ou par manque de recul et de temps pour écrire.

R.S : Ton sens artistique va même jusqu'à trouver des expressions hilarantes (non écrites sur la bande) qui seront forcément reprises par certains fans. En tant qu'observateur, j'ai vraiment eu l'impression que c'était un don, que tout venait à point en jouant, une sorte d'évidence !

M.M : Ce genre de gymnastique n'est envisageable qu'en présence d'une équipe prête à se poiler, quand on sait que les autres vont "acheter" ton idée et surtout que la direction artistique te laisse la bride sur le cou, quitte à te censurer si tu vas trop loin ou si tu te fourvoies. Je double actuellement deux séries sous la direction de William Coryn. La bande constituée comporte Barbara Beretta, Stéphanie Lafforgue, Christophe Lemoine, Michel Vigné, Pierre-François Pistorio, entre autres. Alors, imagine. La liberté qu'on s'accorde vient d'une aisance acquise soit par l'expérience, soit par le don manifeste. Et le plaisir de se lâcher et de surprendre les partenaires à la barre !

R.S : Tu as dirigé et écrit la version française de la série anglaise Gimme, Gimme, Gimme et tu es également à l'origine de ce génial casting. Comment te sont venus à l'esprit Hervé Rey et Isabelle Ganz ?

M.M : C'est le moment où on peut combiner amitié et admiration. Je connais Isabelle et Hervé depuis bientôt vingt ans. Isabelle et moi, on a bossé ensemble sur Superminds et Happy Days (où j’ai été soutenu à bout de bras par les directions et la patience d’Arlette Thomas). J'ai fait Animaniacs avec Hervé. Cette série, c'est moi qui en avais parlé à Vanessa Pétin, la responsable du doublage chez Comédie à l'époque. Elle me faisait confiance. J'ai donc fait venir aux essais le comédien qui avait doublé James Dreyfus sur Brigadier Fowler et Hervé Rey, une comédienne de talent pour Kathy Burke et Isabelle. Le choix de la cliente, à qui je n'avais rien dit, s'est posé sur ma distribution idéale.

R.S : L'adaptation française de ce genre de série était risquée non ?

M.M : La grande qualité de Vanessa, c'est qu'étant bilingue elle sait de quoi parle la série, ce qui n'est pas toujours le cas chez les clients. Ça paraît étrange, mais c'est un fait. Et la chaîne Comédie n'impose aucune censure, ce qui nous a permis de dire en français autant d'horreurs qu'en avaient dites les Anglais. Un pied rare ! Nous avons le même plaisir et la même liberté sur Désenchantée et Paradise Police, grâce à Tim Vitale, notre chargé de production et à un client à l’esprit ouvert.

R.S : Ce n'est pas un peu frustrant de se dire qu'une telle réussite a peu de chance de passer sur une chaîne hertzienne et ainsi obtenir le succès qu'elle mérite ?

M.M : Les chaînes hertziennes sont les garages du "politiquement correct". Je citerai Guy Bedos : "Certaines personnes disent "bite, couille, cul", sans que ça me dérange. Quand certaines personnes me disent bonjour, j'ai envie de vomir". La grande navrance de notre époque, c'est que les décideurs politiques ou audiovisuels sont régis par la peur et que les gens qu'ils mettent en place dans le petit monde de l'hertzien ont encore plus peur qu'eux. C'est plus facile d'avoir Star Ac, Popstar et compagnie, que Benabar, la Mano Negra, Dubillard ou Pasolini. Ils sont décalés, hors réalité, des espèces d'aristos brumeux à la veille de la Révolution.

R.S : Dans les castings de choc il y a eu aussi ta rencontre avec Dean Paul Martin dans Superminds. Le côté dynamique, leader de groupe de Billy Hayes, te ressemble beaucoup non ?

M.M : Je ne peux pas dire. Heureusement, je ne pilote pas, ce qui m'a permis de lui survire. On est surtout deux fils de chanteurs à moitié "ritals", ça doit jouer. Je ne suis pas leader de groupe. Trop anarchiste.

R.S : Tu as participé au doublage de plusieurs films de Terry Gilliam et je sais que tu l'as rencontré avec ses collègues des Monty Pythons. Peux-tu en parler ?

M.M : J'ai eu, grâce à Gérard Cohen, la joie d'adapter Las Vegas Parano et, grâce à Patrick Guillemin, d'adapter La Vie de Brian. Je l’ai réadapté et dirigé pour Dubbing, avec le même texte, au mot près, et j’y ai doublé Terry Jones (hélas disparu depuis). Petite anecdote : lors de la vérification de La vie de Brian, avec Pascal Renwick, nous avons tellement ri que nos larmes coulaient sur la bande rythmo. J'étais à Londres avec un copain, à une avant-première de Lenny, une reprise de la pièce dont fut tiré le film de Bob Fosse. Lenny était interprété par un grand comique anglais : Eddie Izzard. Ses amis, Michael Palin, Terry Jones et Terry Gilliam, étaient là. Je me suis présenté à eux et j'ai eu la joie de converser quelques instants avec ces grands bonshommes, qui furent charmants avec le "Froggy".

R.S : Tu as aussi doublé, en anglais, Marc de Jonge que tu connaissais. Ce doit être étrange non ?

M.M : J'ai signalé au chef de plateau que Marc était bilingue, au point d'ailleurs de jouer avec un parfait accent russe face à Stallone dans Rambo III. Mais l'urgence habituelle a fait que je me suis retrouvé "voix française" de mon pote, à qui j'avais d'ailleurs présenté Rebecca Pottock, qui a été sa femme. L'anecdote de cette scène de Tir Groupé, c'est que Gérard Lanvin lui a mis un vrai coup et que Marc arborait sa cicatrice comme un bel accident du travail.

R.S : Les fans de Disney, connaissent bien ta voix, c'est forcément un grand plaisir de doubler un personnage animé ? La liberté est incontestablement plus grande !

M.M : Etonnamment, non. Les Américains veulent quasiment un calque. Cela étant, si l'on se calque assez bien sur ce que le comédien original a fait, on donnera une impression de grande liberté. Après tout, notre métier consiste aussi à faire semblant.

R.S : Dans ces grands classiques tes talents de chanteurs sont mis à profit. Est-ce une grande contrainte de fredonner tout en respectant le mouvement de lèvres du personnage ?

M.M : Si l'adaptation des paroles vient de gens talentueux, tel Luc Aullivier (Disney), Claude Lombard (Warner) ou Nadine Delanoë (Animaniacs), la musique étant un carcan plus rigoureux que le texte "libre", il y a au contraire un certain confort à chanter. Souvent le chanteur est en play-back, donc en place et, dans le cas du dessin-animé, l'animation a été posée sur la chanson. Le problème c'est que, parfois, l'animation n'est pas synchrone et se caler sur l'image équivaudrait à se planter rythmiquement. Dans ces cas-là, on essaie de trouver un compromis qui satisfasse tant l'œil que l'oreille.

R.S : Et pour le plaisir, peux-tu nous parler de tes loisirs ?

M.M : Je golfe deux ou trois fois par semaine, ce qui me laisse sur le flanc, du fait de mon manque d'exercice ! Je lis, surtout des biographies ou des ouvrages historiques. Je regarde sur les chaînes anglaises que je reçois par satellite le plus de programmes historiques possible et Inside The Actor's Studio, l'émission de James Lipton, que je recommande à tous de trouver. Je compose des musiquettes sur lesquelles je colle des mots qui riment. Elles ont d’ailleurs été représentées, grâce à mon ami Rémi Carémel (créateur et admin du site Dans l’Ombre des Studios, que je recommande à tous) qui, avant de travailler chez Deluxe, était administrateur de l’Auguste Théâtre, dans le 11ème. J’y ai chanté mes chansons, en compagnie de Barbara Tissier, ma "petite sœur/nièce de cœur" et d’un ami avocat, Maître Patrick Vilbert. Une vingtaine de mes chansons et deux composées et écrites par lui, alternant les chansons à trois, ou les chansons en solo pour les trois Ca s’appelait Mella-Pression et ça a eu l’heur de plaire. Barbara, toujours active et positive, parle de recommencer. On verra. J’ai aussi écrit plusieurs pièces courtes, dont une Gott Mythe Uns, a été lue en public à l’Espace Falguière, en duo avec Barbara Tissier (décidément !). A l’Espace Falguière, j’ai aussi interprété deux pièces : Sallam-Shalom de Serge Misraï (la rencontre d’un Juif pied-noir, prof à la retraite, et d’un épicier algérien, tous deux natifs de Bab El Oued, tous deux exilés à paris), et L’homme en morceaux" d’Elie-Georges Berrebi (la solitude affollée d’un type qui arrive sur scène en portant un cercueil et raconte sa vie, par bribes délirantes.
Sinon, je dors énormément et, comme ça, je rêve beaucoup.

R.S : Merci beaucoup Michel.

M.M : C'est moi qui te remercie.

Interview de décembre 2020
Top