RSDOUBLAGE
contactez-nous

Eric Peter

photo Peter

Son site

  • peter_eric_01.jpg

Doublage

téléfilm/vidéo
2013
Le meurtrier de minuit (George Harris)
téléfilm/vidéo
2016
Special Correspondents (Alejandro Bandit Guard)
téléfilm/vidéo
2008
Einstein (Albert Einstein)
téléfilm/vidéo
2015
Code of a Killer (Mr. Hopkirk)
téléfilm/vidéo
2011
Un combat, cinq destins (Peter Knowles)
téléfilm/vidéo
2015
Pups United (Coach Todd)
série
2009/....
série
2008/....
Les Enquêtes de Murdoch (Père Raymond)
série
1995/1997
série
2008/....
Underbelly (Alphonse Gangitano)
série
2014/....
Gotham (Lieutenant Alvarez)
série
2009/....
The Listener (Brent Sanders)
série
2008/....
Les Enquêtes de Murdoch (Charles Cutter)
téléfilm/vidéo
2008
téléfilm/vidéo
2010
série
2011
Skins (US) (Mad Mao Le Dong)
série
2010/....
Hawaii Five-0 (Capitaine des pirates)
série
2014/....
Penny Dreadful (Scarman)
série
2010/....
série
2007/2008
The Riches (Hugh Panetta)
série
2011/....
série
2009/....
The Listener (Desmond Mansfield)
téléfilm/vidéo
2006
Mammouth (Adjoint Bud)
série
2014
Reckless (Pat McCandless)
film
2005
Red Mercury (Evans)
téléfilm/vidéo
2009
Secousse sismique (Boyd Grayson)
film
1997
The Maker (Skarney)
téléfilm/vidéo
2011
Piraconda (Prof. Lovegrove)
série
2014/....
Murder in the First (Commandant Michael Criolla)
série
2014/....
The Strain (Quinlan)
film
2005
film
2010
My Name Is Khan (Détective Garcia)
téléfilm/vidéo
2014
film
2000
Le Prix de la gloire (Nick Everson)
téléfilm/vidéo
2009
La Peur en mémoire (Ned Larfield)
série
2009/....
The Good Wife (Max Gaul)
série
2011/2012
Ringer (Inspecteur Jimmy Kemper)
série
2012/....
Scandal (Andrew Mackelson)
téléfilm/vidéo
2013
série
2002/2011
MI-5 (Johnny Grier)
film
2000
The Beat Nicks (Mack Drake)
série
2008/2009
série
2011/....
Suits : Avocats sur Mesure (Charles Forstman)
film
2005
The Deal (Tom Hanson)
film
1997
Keys to Tulsa (Ronnie Stover)
film
2008
La linea (Mario)
film
1997
Los Locos (Chance)
Albator
dessin animé
2002
Alucard
dessin animé
2001/2002
Bald
dessin animé
2004
Dan Dastun
dessin animé
1999/2003
Demitrio
dessin animé
2002
Dodoria
dessin animé
2009/2011
Ec'co
dessin animé
2002/2003
Egéon
dessin animé
2012/....
Geki
dessin animé
2012/....
Grune
dessin animé
2011/....
Ja-Kal
dessin animé
1997/1998
Jin Kunugi
dessin animé
2002
Kleitos
dessin animé
1997
Nappa
dessin animé
2009/2011
Papa de Franklin
dessin animé
2006
Papa d'Elyon
dessin animé
2005/2006
Robotnik
dessin animé
1998

Direction artistique :

série
2001
dessin animé
2005/2006
dessin animé
2005
dessin animé
2003
dessin animé
2003
dessin animé
2002/2003
dessin animé
2002
dessin animé
2001/2002
dessin animé
2001/2002
dessin animé
2001
dessin animé
1999/2001
dessin animé
1999/2000
dessin animé
1999/2000
dessin animé
1999
dessin animé
1997/1998
dessin animé
1987/1988
dessin animé
1984
dessin animé
1983/1986
dessin animé
dessin animé
dessin animé
dessin animé
Bouygues
Film institutionnel
Dog the Bounty Hunter
Télé-réalité

Cinéma

"Nos amis les terriens" réalisé par Bernard Werber, dans le rôle du magasinier
"Le genre humain, Les Parisiens" réalisé par Claude Lelouch, dans le rôle du chef de la securité
"Milena" réalisé par Véra belmont, dans le rôle de chemise noire
"L'état de grâce" réalisé par Jacques Rouffio, dans le rôle de l'ingénieur du son

Courts-métrages

"Cherche histoire, très bon état" réalisé par Olivier Prieur, dans le rôle de l'informaticien
"The killer has red polished nails" réalisé par J. Naskova, dans le rôle de l'informaticien
"Un homme étrange" réalisé par C. Nicolle, dans le rôle de l'inspecteur de police
"Un train pour deux" réalisé par D. Venteuil, dans le rôle de l'homme à la valise
"Mon frère" réalisé par V. Gauthier, dans le rôle du frère

Télévision

"Chaudemanche père et fils" réalisé par Joël Seria, dans le rôle de Jojo
"L'île aux pins" dans le rôle du banquier
"Adorable petite bombe" réalisé par Philippe Muyl, dans le rôle de l'inspecteur de police

Théâtre

"Puissance Publique" mise en scène de Benoit Marbot, dans le rôle du capitaine
"Le procès du Général Ausseresse" mise en scène de J. Valverde, dans le rôle de l'avocat
"Ciel ma mère" mise en scène d'Eric Peter, dans le rôle de l'associé
"Le canard à l'orange" mise en scène d'Alain Lionel, dans le rôle de John Brownlow
"Monsieur Masure" mise en scène de Michel Jeffrault, dans le rôle de Claude Masure. Tournée
"Le médecin malgré lui" mise en scène de Christian Deudon, dans le rôle de Valère
"L'enfant le poète et l'oiseau" d'après Jacques Prévert, one man show. Tournée, Prague et Nantes
"La dernière nuit de Didier Decoin" mise en scène de Yaromir Knitl, dans le rôle du bourreau
"L'affaire de la rue Lourcine" mise en scène d'André Boucry, dans le rôle du mari
"De Gaulle-Malraux" mise en scène d'André Boucry, dans le rôle de Malraux. Théâtre de la Chapelle sur Erdre
"La royauté est abolie en France" mise en scène de Danielle Netter, dans le rôle d'André Chenier
"Autour de Guitry" (Création) mise en scène d'Eric Peter. Plusieurs pieces

Web-séries

2016 "Infréquentable" réalisé par Alexis Frances

Interview

R.S : Bonjour Eric...

E.P : Bonjour Reynald.

R.S : Quels ont été tes débuts de comédiens ?

E.P : Je dirais, des débuts classiques. "Passe ton bac d'abord" de la part de mon père puis cours de théâtre (entre autres classe libre chez Florent) et enfin petits rôles à droite à gauche. En somme, un parcours vraiment classique !

R.S : Il faut avoir une grande force de caractère lorsqu'on débute. As-tu vécu des moments de découragement ?

E.P : Des moments de découragements, non ! J'ai toujours eu beaucoup de chance et les choses se sont plus ou moins toujours bien enchaînées. L'idée est de rester un artisan de ce métier, ce qui nécessite d'accepter de toucher à tout. Je m'explique : théâtre, cinéma, téléfilm, doublage, un peu de direction artistique, des documentaires, voix pub, etc., j'aime tout dans ce métier et je pense qu'il n'y a pas de sous catégories. Quand je travaille moins en doublage, souvent j'ai la chance d'être au théâtre ou d'avoir deux trois jours de tournage. Tout cela mis bout à bout, je n'ai jamais vraiment eu à me plaindre.

R.S : Comment as-tu pris le chemin du doublage ?

E.P : J'ai eu une chance inouïe à 18 ans de me trouver au bon moment au bon endroit. J'étais sur les quais île Saint Louis (au cours Florent) quand une femme m'a abordé et m'a demandé si j'étais comédien. Un peu crânement, j'ai répondu que oui (j'avais dû jouer 3 scènes en cours d'art dramatique en tout et pour tout !) et elle m'a demandé si je voulais faire un essai en doublage pour un film. Je n'y connaissais rien en doublage, je ne savais même pas ce qu'était une bande rythmo, mais j'ai répondu "pourquoi pas ?". La chance du débutant a fait que j'ai été pris. Pour la petite histoire, la femme qui m'a abordée s'appelait Danielle Orth, et le studio Avia films. A partir de ce moment-là, les choses se sont enchaînées.

R.S : Artistiquement parlant, est-ce une activité enrichissante pour un comédien ?

E.P : Le doublage est partie intégrante du travail de l'acteur. L'intérêt de ce métier est de pouvoir tout faire. Un beau rôle en doublage est certainement plus intéressant qu'un navet au théâtre. La preuve, même les "stars" y viennent ! Enfin, en clin d'œil au mot "enrichissante" de ta question, oui, je dirais que l'on paie sans problème son loyer !

R.S : Sur un 35mm, il n'est pas rare d'assister à une projection de la version originale. Est-ce un bon moyen pour réfléchir à ta façon d'aborder le rôle où te laisses-tu emporter par le film ?

E.P : Je suis un peu tiraillé pour te répondre car chaque rôle se doit d'être abordé individuellement. Il n'y a pas de technique miracle pour rentrer dans un personnage. Certains rôles demandent une vraie réflexion intellectuelle, certains autres de l'instinct pur, et ne surtout pas chercher à comprendre. En tant que directeur artistique, il m'est arrivé de volontairement cacher un fait à l'acteur que je dirigeais pour le laisser dans le flou. Le personnage devant mentir, il était plus simple de jouer la sincérité que de jouer le menteur qui cherche à être sincère.

R.S : En tant que directeur artistique, cela doit aider d'être soi-même comédien pour comprendre ceux qu'on dirige ?

E.P : C'est effectivement plus facile car on se met dans la peau du comédien. La seule vraie difficulté, c'est d'oublier sa propre musique qu'on aimerait voir reproduite. J'ai souvent été bluffé par des acteurs qui proposaient totalement autre chose et c'était formidable ! La vraie leçon de tout cela, c'est de rester au maximum à l'écoute des gens.

R.S : Les contraintes au niveau du temps sont une évidence. Mais est-ce plus facile à gérer en tant que comédien ou en tant que directeur de plateau ?

E.P : Pour moi, le comédien arrive sur un plateau totalement détendu. Sans contrainte de temps. Il laisse son univers à la porte du studio et il est complètement ouvert pour son personnage. Le directeur de plateau arrive avec tout un travail en amont. C'est plus compliqué à gérer pour lui car il n'est pas seul. L'acteur est une sorte de loup dans une meute, le directeur de plateau gère cette meute.

R.S : Si tu devais définir ce métier d'artiste, que dirais-tu ?

E.P : Le plus beau métier du monde !

R.S : Quelles sont tes hobbies ?

E.P : L'amitié !

R.S : Merci beaucoup Eric.

E.P : Un grand merci à toi Reynald !

Interview de septembre 2007

Top